30/10/2008

Plus de trottoirs !

sdf

16/05/2008

Salauds de pauvres !

 

Désolé mais aujourd'hui encore et malgré que ce soit le premier jour de la Ducasse, l'humeur du jour sera à nouveau mauvaise.

Il s'agit du regard que pose la société sur les plus démunis, vous savez bien les démunis....ce sont ces salauds de pauvres !

Pour aider cette frange de plus en plus importante de notre société de bien-être, toutes les forces actives ont créé un nouveau credo : la lutte contre la pauvreté ! C'est dans ce cadre par exemple, que les grandes surfaces balancent de l'eau de javel sur les invendus alimentaires...juste au cas où un de ces gueux de pauvres tombe malade en en mangeant et se retourne contre l'enseigne. C'est vrai qu'on ne sait jamais avec ces pauvres, ça ne pense qu'à l'argent, c'est bien connu !

Il s'agit d'une belle publicité parue dans le Monde et Le Parisien, en France donc (mais celle-ci n'est jamais loin de la Belgique et tout le monde sait bien que lorsque Paris s'enrhume, Bruxelles éternue), par le loueur de voiture UCAR. Là on franchit un cap supplémentaire...

h-3-1193432-1210840463

Pauvres-degueulasses2-copie-1

 

Publicite UCAR les pauvres sont degueulasses ils polluent.jpg

Chouette non... alors on me dira que c'est pour rire, qu'il faut savoir prendre de la distance... Non... je n'en ai plus envie... parce que cela concoure à cette époque de stigmatisation, à ce petit refrain du « si ils sont pauvres, c'est qu'ils l'ont bien voulu et en plus ils vivent en assistés, etc, etc,... »...  Jusqu'où ira la haine du pauvre, sournoisement distillée par la propagande sarkozyste dans une société française de plus en plus friande de boucs émissaires ? Jusqu'où iront les publicitaires - ici l'agence H. (Havas), inspirée par ce discours - à la recherche de formules choc pour appâter le consommateur décérébré ?

On compte en France quelque 35 millions de véhicules d'occasion pour seulement 2 millions de voitures neuves vendues par an. Les salaires français sont généralement plus bas que ceux que nous touchons en Belgique (et qui ne sont déjà pas pharamineux), alors, forcément les français, ils bichonnent leurs vieux tacots et tentent de les faire durer le plus longtemps possible.

Selon le PDG de la société Ucar, il s'agit de faire campagne pour le rajeunissement d'un parc automobile vieillissant et polluant, notamment par le rétablissement d'une prime à la casse conséquente, la mise sur le marché de véhicules moins chers et le développement de la location, afin de lutter contre la pollution. Soi-disant clin d'œil au «Salauds de pauvres» de Coluche, il estime que le lectorat de ce message publicitaire, malgré «sa charge de provocation», «sait parfaitement lire les publicités et les décrypter»... Tout comme on sait que, dans l'esprit des gens, les chômeurs du Nord ne sont pas des pédophiles ou des fainéants, n'est-ce pas ?

Le publicitaire aurait tout aussi bien pu titrer "Les riches sont dégueulasses, ils polluent avec leurs 4x4" mais non, il accuse les pauvres ! C'est l'évidence : en France comme sur la planète entière, les pauvres polluent nettement moins que les riches. Même si les péri-Smicards (salaire minimum) qui habitent de plus en plus loin de leur lieu de travail ou effectuent des horaires de plus en plus décalés sont obligés de prendre leur vieille bagnole pour aller gagner leur pitance, grevant leur pouvoir d'achat quand ils font le plein ou sont flashés par un radar, il faut bien admettre que la pollution et le dérèglement climatique sont avant tout le fait d'industriels sans scrupules, de politiques gouvernementales qui favorisent la route au lieu du train, et des riches qui achètent des grosses cylindrées, des yachts et des avions privés.

Que ce soit au sujet du chômage, de la protection sociale ou de la pollution, en focalisant sur les pauvres - ces sous-hommes «dégueulasses» qui seraient responsables de tout -, on évite de parler des vrais gâchis et, surtout, des vrais enjeux économiques et humains. 

05/02/2008

Le boeuf, le porc et...le rat

Augmentation de 20% pour le bœuf et de 30 % voire 50%,  pour le porc. Probablement à partir du mois de mai.Selon les professionnels plusieurs raisons expliquent cette hausse importante :Les prix vont augmenter parce que le coût des matières premières et donc de l'alimentation des animaux part à la hausse.Les ravages causés par la maladie de la langue bleue ont été importants et les naissances au sein des cheptels ont été moins nombreuses.

En ce qui concerne le porc, si les exportations vers la Chine venaient à s'ouvrir cet été, la Belgique devra alors s'attendre à une hausse des prix pour la viande de porc comprise entre 30 et 50 % !

 

Avec le prix des fruits et légumes, des produits laitiers qui ont déjà augmenté de 20 à 30 %, on se demande ce qu’on va bientôt encore pouvoir se payer pour manger !

 

Alternative ? Il parait qu’au Cambodge la viande de rat est un met très recherché, peut-être y a-t-il là des débouchés pour les européens (si quelqu’un a la recette….quoique lui aussi a subi une hausse de prix de près de 300%... mais bon à 1,50 euro pièce....

avenir-senegal

14/07/2007

Plan Marshall bis

Le Flamand est l'Européen le plus riche

Trois Belges sur dix disposent d'une épargne de plus de 50.000 euros. En Europe, seuls les Suisses ont plus d'argent. La Flandre abrite 37 % de familles relativement aisées, contre 19 % en Wallonie.

Les Flamands, avec un portefeuille de 50.000 euros, occupent le haut du classement depuis que le bureau d'études GfK a débuté ses enquêtes sur le sujet. Deux fois par an, le bureau étudie la fortune des Européens et des Américains à la demande du Wall Street Journal.

 

Les Flamands ont accru leurs richesses en an, puisqu'ils étaient 32 % en 2006 contre 37 % actuellement à détenir un portefeuille de 50.000 euros. Les Wallons ont pour leur part reculé à 19 %. La moyenne européenne étant de 12 p, écrivent De Standaard, Het Nieuwsblad et Het Volk.

 

En Europe, les moins aisés sont les Espagnols (5 %), les Allemands (6 %), les Autrichiens (10 %), les Français et les Italiens (11 %).

 

Les Belges occupent le haut du classement européen grâce à leur don d'épargnant. Près de 25 % d'entre eux envisagent d'économiser davantage dans les prochains mois. Il y a un an, c'était un Belge sur cinq.

 

Je suis dubitatif en lisant tout cela...je me suis renseigné pendant l'apéro ce midi, aucun de mes voisins ne possèdent 50.000 euros. Etant donné que nous étions une dizaine, je dois donc être en possession de 150.000 euros ! J'ai eu beau examiner tous mes relevés bancaires, retourner tous les matelas et examiner toutes les chaussettes à la maison sous le regard légèrement irrité de Colombine...rien à faire, pas un euro....alors kiséki a mes euros hummmmm ????

 

En fait tout cela m'a fait penser à une solution pour réaliser pleinement les objectifs du Plan Marshall, parce qu'en fin de compte, cet objectif c'est qu'il y ait moins de laissés pour compte et moins de pauvres en Wallonie...alors je lance un appel à la Flandre prospère :

marcmoulin_4233

 

05/07/2007

Reynders et son liberalisme social

Le libéralisme social que vous espériez en votant MR n'a pu être trouvé c'est un peu comme les promesses électorales, on ne sait pas très bien ce que c'est, mais comme ça sonne bien en essaye de le placer ici où là et en plus ça marche....

Le libéralisme social que vous recherchiez est peut être inexistant ou incohérent.


Essayer les étapes suivantes :

  • Si vous recherchez des propositions pour un monde + juste et une terre + verte, vérifiez que le Mouvement Réformateur ne prône pas un libéralisme uniquement soucieux du capital.
  •  
  • Cherchez dans le bilan de la coalition violette et regardez comment ce gouvernement a exclu des milliers de chômeurs, renforcé la précarité des travailleurs et réalisé d'énormes cadeaux fiscaux aux entreprises sans aucune garantie d'emploi.
  •  
  • Demandez-vous en quoi serait sociale l'amnistie fiscale de milliers de fraudeurs qui ont dépouillé les caisses de l'Etat.
  •  
  • Vérifiez s'il n'y pas simplement d'incompatibilité entre le capitalisme et la justice sociale.
  •  
  • Vérifiez si le président du MR Didier Reynders ne s'est pas réjoui de la victoire de Nicolas Sarkozy, personnage des plus douteux.
  •  
  • Demandez-vous si le libéralisme social ne risque pas de se dégonfler tel le ventre de Louis Michel.
  •  
  • Cliquez ici pour essayer une vision du monde plus cohérente. C’est peut-être pas l’idéal …mais ça vaut toujours mieux que ce que vous réserve Reynders .

liberalisme

 

06/03/2007

Nombre croissant de déshérités

LA CHRONIQUE DE FIGARO

 

Le dimanche matin, dans la petite ville hennuyère proche de chez moi, il y a marché. Lorsque le temps le permet, j’adore aller y faire un tour avec mon épouse Suzanne. Ben oui Suzanne ! Comment voudriez-vous que s’appelle l’épouse de Figaro, hein ? Vingt ans déjà et toujours amoureux comme aux premiers jours. Mais aujourd’hui ce n’est pas des félicités de la vie de couple dont je veux vous entretenir, revenons-en à ma promenade dominicale et aux réflexions qu’elle m’a inspirées.

 

Tout le monde sait bien, du moins ceux qui ne veulent pas se voiler la face, que la situation économique et donc sociale du Hainaut n’est guère florissante et ce n’est qu’un doux euphémisme que de l’exprimer ainsi.

Alors que nous approchons lentement mais inexorablement des élections, pour les distraits c’est dans trois mois environ, petit à petit les différentes formations politiques et leurs ténors wallons fourbissent leurs armes et y vont de leurs déclarations acérées pour séduirent leur électorat potentiel. Il suffit pour se rendre compte de cette évolution aux allures matamoresques de nos Tartarins locaux d’avoir prêter un tant soit peu l’oreille au débat qui oppose le PS et le MR, en fait messieurs Di Rupo et Reynders sur le sujet de ces nouvelles taxes écologiques que le MR voudrait instaurer pour les véhicules les plus polluants. En soi, il faut bien l’avouer, l’idée n’est pas mauvaise ; ce qui semble moins judicieux par contre ce sont les implications de cette nouvelle taxe. Une de plus ou de moins me direz-vous, nous n’en sommes plus à cela près en tant que « citoyens-citrons » que nous somme devenus pour une classe politique de plus en plus éloignée de notre réalité quotidienne. Réalité quotidienne souvent faite, et c’est particulièrement vrai ici en Hainaut, de revenus de remplacement, de salaires minimums réduits à la portion congrue, de traites impayées et plus généralement pour plus d’un tiers de la population, de précarité.

 

ZakFr35

Dessin de Zak

 

En ce qui concerne cette nouvelle taxe, il est évident, il ne faut pas s’appeler Elio pour le comprendre, que ce nouvel impôt déguisé touchera principalement les Wallons et plus particulièrement les personnes à revenus modestes. Pour s’en rendre compte, il suffit de se poser la question : qui roule avec les véhicules les plus anciens, des voitures de douze ans d’âge voir plus ? Et dans quelle région de Belgique trouve t’on le plus de véhicules d’occasions ?

 

Vous allez vous demander ce que cela a à voir avec le marché de dimanche dernier. Le fait est qu’en me promenant main dans la main avec ma Suzanne, en moins de deux heures de temps j’ai remarqué par trois fois des malheureuses d’une cinquantaine d’années, peut-être un peu plus âgées, qui fouillaient les déchets des maraîchers pour y dénicher ce qui y était encore comestible. 

 

Alors je ne peux m’empêcher de penser qu’en 2007 dans une société soi-disant équitable au sein d’un pays soi-disant riche, il est grand temps que nos politiciens sortent de leurs cénacles pour se rendre compte de ce que vit la société qu’ils sont sensés régenter au mieux, en bons pères de famille et que si nos édiles ne veulent pas, tôt ou tard se faire botter les fesses et se voir retirer leurs « droits parentaux », il est grand temps qu’ils fassent quelque chose pour remédier à cette paupérisation d’une partie de la population et qu’ils se rendent compte que ce n’est pas en instaurant de nouvelles taxes qui encore une fois toucheront les moins nantis en priorité (de droite absolue), qu’ils y arriveront.

 

La Belgique, pays riche ? Sans doute. Mais comme les voitures alors : à plusieurs vitesses.