16/02/2008

Le monde politique inquiet

C'est la première fois depuis les élections du 10 juin 2007 et son irruption sur la scène fédérale qu’Yves Leterme fait l’unanimité, qu’il rassemble, que le chœur des partis – sans parler des médias – bat en sa faveur : tous lui souhaitent un prompt rétablissement, tous espèrent le revoir au plus tôt à leurs côtés.

C’est bien le moins.

L’homme souffre, et son hospitalisation après une hémorragie interne du système gastro-intestinal a un effet d’apaisement au sein du gouvernement intérimaire.

Budget 2008 ? « Beaucoup de travail a été effectué ».

Réforme de l’Etat ? « Le groupe des sages est arrivé presqu’au bout »…

Les ministres de Verhofstadt III rivalisaient vendredi de déclarations encourageantes. Une cohésion inédite.

Laurette Onkelinx a fait le plus fort. Implorant une prise de conscience générale, la ministre socialiste a appelé à « mettre à profit cet événement pour réfléchir à la situation dans laquelle s’est embourbé le monde politique ces derniers mois », à « donner un bon coup pour un renouveau, un changement de la vie politique actuelle », à « cesser tout ce stress, toutes ces salissures, toutes ces petites phrases les uns sur les autres

Des vœux fervents. Qui témoignent en creux de la dégradation des rapports politiques huit mois après les législatives, toujours dans l’attente d’un gouvernement stable pour le pays.

_16_Kroll_Capture

Reynders : 100 millions cadeau

Le service public fédéral des Finances abandonne l'espoir de recouvrir plus de 100 millions d'euros d'impôts qui lui sont dus depuis plus de cinq ans.

Les Finances ont confirmé cette information, la justifiant par le fait que "cet argent est de toute façon définitivement perdu", étant donné que les frais engendrés par la procédure nécessaire pour recouvrer cet impôt seraient plus élevés que les rentrées. Si ces 100 millions avaient été perçus, une diminution des charges serait aujourd'hui possible et selon la loi il est du devoir des Finances de rechercher cet argent. Ce seront encore une fois les simples contribuables, comme vous et moi  les bons sui seront les dindons de la farce.Le ministre des Finances Didier Reynders (MR) sera interpellé à ce propos la semaine prochaine à la Chambre….faut dire que ça commence vraiment à faire beaucoup Didier, les gens vont commencer à jaser…

Récapitulons : 883 millions + 1 milliard + 100 million + …..= allez ne chicanons pas : 2 milliards !

Et ça c’est sans compter le reste, des trucs comme la fraude fiscale etc….

Il est temps que les contribuables passent à l’action pour aider Didier :

p04_calculette-pour-reynders_(1024_x_768)