01/09/2008

Fleurus : on gère !

ire_site_S550

09/07/2008

Incident nucléaire en France

30 m3 d'effluents contenant 12 grammes d'uranium par litre se sont
échappés d'une cuve de la centrale du Tricastin (Vaucluse).
La préfecture se veut rassurante : après tout, 12 grammes par litre,
c'est pas grand-chose.

Sauf que...

27703015_p

... ça fait quand même 360 kilos d'uranium dans la nature !

27/01/2008

Sarkozy : nucléaire pour tous !

Nucléaire pour tout le monde, et c’est la France qui arrose ! Depuis son élection, en mai dernier, le président Nicolas Sarkozy s’est fait le héraut de l’énergie nucléaire, en proposant de vendre la technologie française à nombre de pays arabes, les derniers en date, après la Libye, l’Algérie et l’Egypte, étant ceux du Golfe, Arabie Saoudite comprise.

 

Il y a quelque chose d’inquiétant et d’étonnant à la fois dans cet intense lobbying qui n’est pas, contrairement à ce que pensent certains confrères, un verbiage de plus à ajouter à la longue liste des propositions plus ou moins sérieuses et contradictoires qu’émet et teste presque quotidiennement le président français. Ce qui est inquiétant, c’est la perspective d’une prolifération nucléaire sur la rive sud de la Méditerranée, au Moyen-Orient et dans le Golfe.

 

Il ne s’agit pas de savoir si les pays concernés sont raisonnables ou pas, mais de se demander si l’on réalise bien, à Paris comme à Alger ou à Tripoli, ce que signifie un bassin méditer­ranéen équipé d’un nombre sans cesse croissant de réac­teurs nucléaires.

actu203

11/07/2007

Electrabel 100% français

Suez a finalisé l'achat d'Electrabel

Le groupe français d'énergie et d'environnement Suez a finalisé l'achat du groupe belge d'énergie Electrabel, qu'il détient désormais à 100 % à l'issue d'une offre publique de reprise des actions restantes Electrabel. Suez, qui détenait déjà 98,62 % du capital d'Electrabel après son achat il y a deux ans, avait lancé du 26 juin au 9 juillet inclus une « offre publique de reprise » des 1,38 % restant, au prix de 590 euros l'action. À l'issue de cette offre de reprise, 570.627 actions Electrabel ont été présentées, précise Suez. La reprise des actions restantes aura donc coûté à Suez quelque 340 millions d'euros.

Et puis on se demande ce que ça va nous couter à nous cette histoire.....Il y en a qui doive sabler le champagne...par contre nous cette fin d'année on risque fort de ne plus en avoir les moyens...

edf-gdf-bomb

 

Iran : le programme nucléaire continue

L'Iran n'arrêtera pas l'enrichissement d'uranium

 

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad vient de déclarer que l'Iran n'arrêtera pas l'enrichissement d'uranium, alors qu'une délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) se trouve à Téhéran pour tenter de régler les questions en suspens sur le programme nucléaire iranien.

"Le rythme d'installation (des centrifugeuses) peut baisser ou augmenter, mais personne ne doit s'attendre à ce que nous renoncions à notre droit et que nous arrêtions le travail »

 

iran-president-mahmoud-ahmadinejad

 

02/07/2007

Fûts radioactifs defectueux en Belgique !

 

DES FUTS RADIOACTIFS DEFECTUEUX EN BELGIQUE !!!

 

futs-02

 

Chaque jour apportent son lot de découvertes

 

En fait, selon l’administration, on ne dit pas fûts radioactifs défectueux, mais bien « colis non-conformes » nous voila donc rassurés….

 

Cette subtilité du vocabulaire administratif belge nous rappelle que l’organisme national des déchets radioactifs (Ondraf) est toujours emberlificotée dans l’inventaire des fûts radioactifs endommagés en trois ans de temps ceux-ci sont passés de 433 exemplaires à plus de 1500 fûts radioactifs n’ayant pas rempli leurs fonction. Selon un document naturellement très confidentiel de  l’Ondraf, il n’est ici question que des fûts ayant été découverts uniquement sur la base d’une simple inspection visuelle, quelle est la réelle quantité de fûts défectueux et poreux ?

centrale nucleaire-01

 

Ces fûts de 400 litres chacun sont actuellement entreposés dans les locaux de Belgoprocess, sont déjà victimes de phénomènes de corrosion, de gonflements, de dilatation de débordements ou de problème de fermeture et ce malgré le fait qu’ils soient très récents. Ces fûts proviennent en grande partie de quatre bâtiments où sont stockés près de 30.000 fûts.

 

Mais cet inventaire n’est pas clos puisque les inspecteurs nucléaires ont découvert de nouveaux cas problématiques dans le bâtiment 127 dit Eurostage, qui dénombre 16.321 fûts moyennement radioactifs. Environ 65 pièces pour l’instant, qui présentent les mêmes défauts que ceux des autres bâtiments.

 

La question qui se pose est de savoir, quels dangers ces fûts représentent à court terme pour les travailleurs ainsi que pour la population. ! Car le rapport de l’Ondraf prévoit de nouvelles découvertes au fur et à mesure des avancements de l’inventaire !

 

Il faut savoir que ces fûts sont prévus pour être immergés en Mer du Nord….quand on vous dit de manger du poisson parce que c’est bon pour la santé…..et qu’il faudra plusieurs années pour terminer l’inventaire et reconditionner tous ces fûts et que cela va coûter des fortunes…que va-t-il se passer entre temps ??? Et quelle garantie avons-nous, que Belgoproces, Synatom (filiale d’Electrabel) et l’Ondraf ne chercheront pas à se débarrasser vite fait bien fait de ces fûts gênants en les immergeant tels quels, si ce n’est pas en Mer du Nord, au large de l’Afrique par exemple ???

 

nuctel