23/02/2008

Anne Morelli réveille le Mrax

 

Anne Morelli, administratrice du Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie (Mrax), que l'on a connu plus combattante et plus militante, se réveille enfin, et  reproche au président du Mouvement, Radouane Boulhal "sa défense systématique de la religion musulmane".

Extrait de sa lettre adressée au Mrax :

Je vous avoue, que je me sens de plus en plus détachée de ce Mouvement auquel j'ai tant donné, car je ne me sens plus concernée par ses prises de position communautaristes, sa défense systématique de la religion musulmane et ses exagérations continuelles sur une soi-disant "islamophobie" menaçante. (...) Le Mrax apparaît à l'extérieur comme un groupement d'autodéfense utilisé par des musulmans avec quelques hommes liges extérieurs ».

Selon Radouane Boulhal, il s'agit là d'une attaque non fondée de la part d'une minorité laïcarde....

Une assemblée générale extraordinaire est convoquée ce samedi au Mrax, sur fond de tensions philosophiques.

arton58

29/06/2007

Derrière le voile

A la fin de l’année scolaire après des élections législatives qui laissent la majorité des citoyens songeurs, l’approche des vacances, on reparle de Nessie (Le monstre du Loch Ness) et du voile !

 

Ah…Cachez moi ce visage que je ne saurais voir…..(Merci Molière….)

 

La publication récente de l’étude de l’UCL (Université catholique de Louvain) révèle, mais est-ce vraiment une surprise, que la grande majorité des belges éprouve un rejet et même une certaine hostilité à l’égard du foulard et surtout vis-à-vis de ce qu’il représente ou symbolise.

 

L’association des étudiants et diplômés musulmans de Belgique – Astrolabe ASBL- semble s’en étonner. Ces jeunes qui vivent et étudient en Belgique, dont certains même ont optés pour la nationalité belge, profitent de ce que peut apporter une culture basée sur le progrès et l’égalité des chances que des mouvements tels que le Mrax prônent avec tant d’acharnement, mais il semblerait bien que si l’on analyse avec attention leurs discours, cette égalité des chances est principalement valable pour le sexe masculin, tandis que les jeunes femmes doivent se contenter pour seule avancée celle qui leur permettra de porter le voile, dans une société qui les stigmatisera pour cela et qui donc renforcera encore plus la communautarisation de cette même société, ce qui n’est pas souhaitable, comme l’exemple français est en train de le démontrer.

 

Qui peut encore prétendre à part quelques barbus fanatiques et leurs suiveurs lobotomisés soutenus dans nos pays occidentaux par des mouvements marginaux d’extrème-gauche et quelques intellectuels souffrant d’anti-américanisme primaire tel qu’un Michel Collon, que le voile n’est pas en total et flagrante contradiction avec l’idéal moderne d’émancipation des femmes, qui ose encore prétendre que ce voile doit être perçu comme une liberté individuelle et l’affichage de l’appartenance à une culture ?

 

Certains tel que le Mrax prétendent même que de ne pas accepter le voile, le critiquer, s’exprimer ouvertement et publiquement contre lui, est purement et simplement un acte de racisme !

 

Pourtant ce rejet du voile, symbole fondamentaliste par excellence, est également le fait de nombreux citoyens et citoyennes engagés sur le terrain : associations musulmanes, militants antifascistes, laïques, mouvements en faveur de la mixité et de l’égalité….Bref, des confusions dans des associations telles que le Mrax (voir l’interview de son président au sujet du créationnisme – éloquent !) et autres apparentées qui tenteraient de laisser supposer que le discours fondamentaliste aurait réussi à s’infiltrer dans l’action normative de certains jeunes.

voile

 

 

D’un point de vue historique et sociologique, il faut bien constater alors que le voile était et est combattu par un nombre grandissant de femmes des pays de tradition musulmane, les fondamentalistes profitant des différentes formes de souffrances sociales, de sentiments d’humiliation et de rejet, ont développés tout un arsenal d’arguments pour justifier ce voilement., en commençant par prétendre que le voile est une prescription religieuse au même titre que les cinq piliers de l’islam. Ces affirmations ont d’ailleurs été démontées par des auteurs tels que Mourad Faher ( Approche critique des représentations de l’islam contemporain) ou Leila Babès (Le voile démystifié).

 

En fait, les intégristes veulent fixer LA norme, leur norme, celle d’une communauté uniforme. En affirmant que les femmes voilées sont pudiques, respectueuses de leur foi, elles sont à prendre comme modèles en que toutes ainsi témoigneront de la force de la communauté musulmane. Le voile n’est dès lors plus seulement un symbole religieux, il devient un instrument idéologique contribuant à l’idée que tous ceux qui s’y opposent sont de faux musulmans, des apostats, des discriminateurs, de mauvais citoyens.

 

Mais qu’en est-il par exemple au Mrax de la défense de la mixité, de l’égalité hommes-femmes en droits en et devoirs, du droit à disposer de son corps, de vivre la sexualité de son choix, d’avoir des enfants quand on veut avec qui on veut, ou du soutien au combat des femmes rêvant de vivre libres, égales et….les cheveux au vent !