21/11/2008

Plan de sauvetage

game

10/06/2008

Bon anniversaire

25334124_p

23/05/2008

L'humeur du jour 23/05

 

Les TEC de Charleroi, Mons, La Louvière, Liège, etc.... sont en grève.

En soi, rien de neuf, l'utilisateur des transports publics wallon à l'habitude. Bientôt quand un wallon se sera levé au matin pour se rendre à son boulot et y arrivera à l'heure, sans se faire agresser par des « jeunes » au trop plein de testostérones où par un chauffeur psychopathe, bref sans encombres d'aucune sorte, cela fera la Une de vos quotidiens.

La grève actuelle pose question, une question d'importance : celle de la démocratie sociale et de la séparation des pouvoirs. Le rôle des syndicats est de défendre les travailleurs, la grève est un des outils qui peut être mis à contribution lorsque cela s'avère nécessaire pour le faire. Mais dans le cas présent, on se demande si il n'y a pas maldonne ou même abus. Toutes les preuves, vidéos et témoignages divers démontrent clairement que c'est le chauffeur qui a agressé physiquement le passager, handicapé de surcroît.  

Qu'il y ait des problèmes de sécurité aux TEC, n'est pas une nouveauté, que ces problèmes traînent en longueur sans être résolus à cause de l'inertie des politiques qui tardent à prendre les mesures adéquates pour remédier à cette situation. Que cela entraîne chez le personnel des TEC, un stress permanent est un fait et que la direction des transports publics semble prendre cet état de fait à la légère a déjà été démontré. Pourtant l'attitude de ce chauffeur est inexcusable et il est en tort, maintenant si ce chauffeur souffre de problèmes psychologiques suite à l'exercice de sa fonction, c'est son suivi médical qui doit le démontrer et la médecine du travail qui doit faire son office. Sans oublier André Antoine qui doit faire le sien sans faire semblant comme à chaque fois, qu'il maîtrise la situation...

En passant à autre chose, il paraît que Lasne est la commune belge où on vit le mieux...ben tiens, Lasnes où le CPAS traite un à deux cas par an, son golf, son tennis, son château Onkendaele... Au fait ils ont leur quota de logements sociaux à Lasne ? Je voudrais bien voir à quoi ils ressemblent ceux-là !

Le gouvernement lui, va enfin se pencher sur les problèmes des vrais gens....enfin à ce qu'il paraît car à ce qu'il semblerait, c'est surtout un agenda des prochaines réunions qui va être mis au point...un an après les élections, mieux vaut tard que jamais. Le tout sera de savoir si ce sera avant ou après les prochaines élections.....

_23_kroll

22/05/2008

Apparition à la Chambre

Yaka 14

Yaka 14

08/05/2008

Paris truqués ???

dubus08052008

07/05/2008

L'humeur du jour 07/05

 

Une constatation s'impose de prime abord avec le retour du communautaire et de BHV au centre de l'actualité politique belge : comment voulez-vous que les belges fassent encore confiance à des politiciens qui sont incapables de décider s'ils doivent...décider !

A croire que le seul manuel que n'aient jamais lu nos édiles est « La politique pour les nuls ».

On se retrouve un an après les élections, avec un premier ministre, qui n'est pas soutenu par son parti, on finit par se demander d'ailleurs ce qu'il fait là, lui-même d'ailleurs doit se le demander, ainsi que les 800.000 électeurs (flamands) qui ont voté pour lui. Manque de charisme, de vision politique à court, moyen et long terme et de leadership. Depuis que Leterme nous a été imposé par la Flandre, la politique belge s'est transformée en « radeau de la Méduse ».

Ce qui est clair par contre, c'est la volonté politique flamande, d'imposer, par la force si il le faut sa vision séparatiste de la Belgique au détriment d'ailleurs de la volonté populaire ainsi que des dossiers urgents à traiter et qui eux concernent directement la population. D'un autre côté, il est certain qu'aucun parti flamand, n'osera faire marche arrière sur ce dossier étroitement lié au concept de « plus d'autonomie pour la Flandre » et de se présenter aux élections régionales de l'année prochaine avec l'étiquette, que lui accoleraient les partis concurrents, d'avoir reculé devant les francophones. Il est certain qu'en Flandre la pression, du Vlaams Belang, de la NVA et de la liste Dedecker pèsent lourd dans la balance....

Quoi qu'il en soit, si la Belgique se dirige vers une crise de régime, la faute en incombera uniquement à nos politiciens et ceci contre l'avis des belges. Sachons nous en souvenir la prochaine fois que nous passerons par les urnes !

ec05d65b0809672350b0d5795b92c9d6

12:00 Écrit par Figaro dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bhv, leterme, ps, mr, cdh, politique, societe, info, actu, actualite, belgique |  Facebook |

29/04/2008

L'humeur du jour 29/04

 

Politicien et politicard ça rime comme Gainsbourg et Gainsbarre ou comme Dr Jekkyl et Mister Hyde. Car il faut bien l'avouer, si nos politiciens ont la plupart du temps un comportement que l'on pourrait qualifier de plus ou moins normal, je dis bien plus ou moins, ce sont quand même des professionnels de la politique, il est des occasions où ils semblent se transformer en autistes patentés et pas des Aspergers malheureusement, n'ayant plus aucune empathie pour les préoccupations réelles de leurs électeurs.

Dans ces moments de crises, il semblerait bien que la prise de la moindre décision leur soit impossible. Il suffit qu'il y en ait un pour exprimer une idée (si, si, ça arrive), pour qu'aussitôt il y en ait dix autres pour prétendre le contraire...

Il y a les cas simples comme par exemple émettre un règlement national entrant en vigueur immédiatement interdisant la vente de recharges de gaz pour briquet aux mineurs. Dans notre naïveté citoyenne, nous pourrions croire qu'il s'agit là de quelque chose de simple à mettre en place...ben non.

Etablir un arrêté royal sur les chiens dangereux ou supprimer un numerus clausus en cas de nécessité...non plus.

Il y a aussi le refus de ces mêmes édiles de prendre en compte l'avis de la majorité des belges dans certains dossiers délicats, qu'il s'agisse comme ce fut le cas à l'époque de la discussion sur le droit de vote pour les étrangers non européens, il faut bien admettre que si on avait demandé l'avis des belges par referendum, quelle que soit notre opinion personnelle sur le sujet, la réponse aurait été non. La même chose est valable pour la Constitution Européenne, à l'instar des français ou des hollandais ou encore sur le droit ou l'obligation de voter et il existe encore de nombreux autres exemples....

Et puis il y a le débat institutionnel et le dossier BHV. Dossier dont tout le monde se fout comme de sa première chemise, mais qui semble pour nos (très) chers élus d'une importance fondamentale au point que la gestion de la Belgique en soit paralysée et bancale depuis bientôt un an.

Les politiciens de tous les partis présents au Parlement, il n'y en a pas un pour faire preuve de plus de bon sens que l'autre, ont délibérément décidé de faire l'impasse sur les préoccupations majeures de la population : pouvoir d'achat, prix de l'énergie, les pensions, l'emploi,...etc...etc....et d'immobiliser la Belgique tant qu'une décision ne soit obtenue à ce sujet. Alors que si on demande aux belges ce qu'est BHV, il y en a un tas qui se demande s'il s'agit d'un nouveau virus ou d'un nouveau concurrent de DHL voulant effectuer des vols de nuit au-dessus de Zaventem....

En tous cas, il est à espérer que les électeurs se souviendront avoir été laissé en rade par leurs représentants politiques, lorsqu'ils se retrouveront en 2009 dans l'isoloir, sinon ce serait à désespérer du proverbial bon sens belge (celui de la population bien sûr).

Comme le dit Luc Delfosse dans Le Soir, personne - ni nous, ni votre voisin, ni son cocker, ni aucun membre de l'élite de ce pays, si ce n'est quelques cadors et une poignée de chihuahuas du Nord et du Sud - n'envisage une seconde de mourir pour BHV. Alors arrêtons de polluer notre temps avec ce dossier qui mérite mieux que des ukases.

Regardez donc le ciel : le nuage noir qui fond sur nous s'appelle récession. Et le vent mauvais qui le pousse exige que l'on hausse la voix.

Clipboard01