01/11/2008

Marechal nous voilà !

complot

02/06/2008

Permis à points pour illégaux

YAKA 39

Yaka 39

21/03/2008

Insoumise et dévoilée

 

La sortie d'un livre d'une jeune Verviétoise, Karima, provoque pas mal de remous à Verviers. Dans son ouvrage, Insoumise et dévoilée, la jeune femme dénonce les violences qui lui ont été faites au sein de sa famille allant jusqu'à un mariage forcé.

Dès avant la sortie du livre, des menaces ont été exercées sur le blog de l'éditeur, l'asbl Azimuts, pour faire pression afin d'éviter la publication du livre.

Des menaces explicites allant jusqu'à la mort qui ont été prises très au sérieux par les forces de l'ordre, qui protègent Karima de manière constante.

Mais depuis lors, Karima vit carrément en recluse, et elle a même dû changer ses enfants d'école. Dès sa sortie le 10 mars, le livre a été un succès au point qu'il est déjà épuisé.

Mais la famille s'est adressée à la justice pour en demander l'interdiction. "Au nom de son honneur bafoué"

Extraits :

Un jour, en entrant dans la mosquée, l'imam nous appelle, Yasmine et moi. Il nous flanque sur la tête deux chapeaux en papier qu'il a fabriqués avec des journaux. Nous sommes ridicules ! J'entends les moqueries des autres élèves derrière moi et j'ai honte.

         - Tant que vous viendrez à la mosquée sans le voile, vous porterez ces chapeaux !

Nous gardons ces horreurs toute la journée. À notre retour à la maison, mon frère Karim raconte l'histoire à mon père. Hélas ! celui-ci ne prend pas notre parti et il ordonne à ma mère de nous mettre des foulards. Si nous les enlevons, il nous tue.

À la mosquée, toutes les filles sans exception portent le foulard. Tout le monde se ressemble, je me fonds dans le groupe et cela ne me dérange pas trop de le porter aussi. Par contre, je ne peux envisager d'aller à l'école voilée. J'ai peur du regard des autres élèves, de leurs moqueries, mais en même temps, j'ai peur de mon père. Je ne peux pas lui désobéir, alors que faire ? Toute la nuit, je cherche une solution à mon problème.

Au petit matin, j'espère que mon père a oublié toute cette histoire et je m'apprête à partir à l'école sans voile. C'est sans le connaître... Il me serre le bras et me dit sèchement :

         - Où est ton foulard, sorcière ?    [...]

[...] Les jours passent, Michèle revient à nouveau et me refile bien vite une lettre arrivée le matin même. C'est la réponse de Viviane. Je ne connais pas encore le contenu de la lettre, mais recevoir un mot en retour me procure un plaisir anticipé. Je m'enferme dans la salle de bain et déchire l'enveloppe. Une petite lettre, pas plus de cinq lignes.

« Karima, j'ai bien reçu ton courrier. Je pensais que tu étais vraiment malade. Je te promets de faire le nécessaire, j'ai contacté le service d'aide à la jeunesse, qui m'a promis d'intervenir. Sache que tu n'es plus seule, je suis avec toi. » [...]

[...]  Viviane lui explique l'entrevue avec mon père, puis à mon tour, je lui raconte ma vie. Viviane lui remet ensuite le certificat médical attestant des coups reçus. Le juge me demande alors de lui montrer ces fameuses marques. Il n'a pas besoin de regarder longtemps.

         - Je ne comprends pas comment un être humain peut faire cela à sa propre fille. J'ai deux propositions à te faire, Karima : soit tu rentres chez tes parents, soit je te place dans un foyer.

         - Je choisis le foyer !   [...]

photo_1579938

12/01/2008

Les musulmans d'Europe

Une charte pour les musulmans d'Europe Quatre cents associations islamiques ont signé à Bruxelles la "Charte des musulmans d'Europe" : pour la première fois, elles parlent d'une seule voix et tracent l'ébauche d'un islam européen, laïc, pragmatique et intégré.
  
  
  
  
  image
  

Si s'intégrer pacifiquement dans les sociétés européennes est un devoir, celui de construire des mosquées et de porter les vêtements propres à sa tradition est un droit. Pour la première fois, la société civile musulmane de notre continent essaie de parler d'une seule voix à un vaste auditoire, en rejetant toutes les formes de terrorisme, en essayant de trouver une cohésion entre toutes ses composantes et en s'efforçant de s'expliquer, à elle-même et aux autres.


Mais elle précise aussi les points sur lesquels elle n'est pas disposée à céder car cela conduirait à la désintégration de son identité.
La "Charte des musulmans d'Europe", un document promu par la Fédération des organisations islamiques en Europe (FIOE, proche des Frères musulmans) et soutenu par les principaux organes religieux islamiques, doit être signée cet après-midi à Bruxelles par 400 associations musulmanes provenant de tous les pays de l'Union européenne et de Russie. Ce document, par la volonté de la Fédération des organisations islamiques en Europe, est au centre de cette initiative et pourra, à l'avenir, être signé aussi par les associations chrétiennes.

Les six pages du document s'adressent aux musulmans et au reste du monde, et ont pour objectif d'en finir avec "les préjugés et l'image négative qui s'interposent entre l'Islam et l'Occident ". C'est pourquoi la première partie de la Charte définit une représentation de l'islam à l'usage de ses croyants, mais aussi de tous les citoyens européens, bien loin des dérives extrémistes : non au terrorisme, non à l'interprétation violente du djihad, oui à l'égalité entre hommes et femmes.

Après l'énoncé de ces principes, la Charte demande "la reconnaissance des musulmans en tant que communauté religieuse européenne" et rappelle qu'une acceptation mutuelle fondée sur le dialogue et la connaissance réciproque favorise la paix, le bien-être de nos sociétés et aide à venir à bout de "l'extrémisme et [de] l'exclusion ". Deux concepts accolés volontairement, puisque c'est précisément la ghettoïsation, imposée ou volontaire, des communautés islamiques qui engendre la violence. Un mal qu'il faut combattre, de même qu'il faut combattre la fracture entre les diverses ethnies musulmanes et les différents courants islamiques présents sur le Vieux Continent, lesquels - et c'est un des messages clés de ce texte - doivent s'"unir" pour leur bien et pour celui des autres. En tournant le regard vers l'extérieur de la communauté et fortes de leur union, les associations exhortent au respect des lois et des autorités.

Le message est formulé avec une grande clarté : les musulmans croient en "la neutralité de l'Etat", avec un corollaire non négligeable. "Cela signifie agir de manière impartiale avec toutes les religions et leur permettre d'exprimer leurs valeurs et leur credo : c'est pourquoi les musulmans ont le droit de construire des mosquées et des instituts religieux, de pratiquer leur religion dans le cadre de leurs activités de tous les jours, y compris dans leur alimentation et leur habillement." Un principe inviolable, tempéré par l'exhortation à être des "citoyens actifs et productifs" et à "s'intégrer de manière positive", tout en préservant son "identité musulmane", car toute forme d'intégration qui rejette ce postulat "ne sert ni l'intérêt des musulmans ni celui de la société".

Il a fallu huit ans pour rédiger cette Charte. Après le 11 septembre 2001, tout est devenu plus difficile et les associations se sont trouvées confrontées au terrorisme islamiste de provenance européenne, un phénomène jusqu'alors inconnu.

16/07/2007

Iran : sévèrité accrue pour le voile

La police iranienne plus sévère envers les femmes mal voilées

 

La police iranienne va renforcer la campagne contre les femmes mal voilées, et a averti de nouveau celles qui ne respectent pas la loi, selon le chef de la police de Téhéran Ahmad Reza Radan, cité dimanche par la presse. Au début de cette campagne en avril, des milliers de femmes ont reçu des avertissements et des centaines d'autres ont été interpellées pour non respect du code vestimentaire.

"A partir du 23 juillet, le nombre de policiers chargés de faire respecter le voile islamique va doubler. Nous allons multiplier les patrouilles dans les rues et les parcs", a déclaré M. Radan. Il a ajouté que la police allait dans un premier temps donner un avertissement verbal à celles qui ne respectent pas la loi et si cela est nécessaire, les emmènera dans les centres chargés de "conseiller" les jeunes filles et les femmes ne respectant pas le voile islamique. "Si elles ne changent pas de comportement, alors elles seront remises à la justice", a-t-il ajouté.

Les femmes, quelles soient Iraniennes ou étrangères, doivent respecter le voile islamique depuis la révolution islamique de 1979. Mais ces dernières années, on a assisté à un relâchement des moeurs, notamment dans le port du voile. Depuis son lancement en avril, la campagne n'a pas donné les effets escomptés, même si elle était plus sévère que les années précédentes.

Le chef de la police de Téhéran a également affirmé que les policiers allaient agir contre les magasins qui vendent des "manteaux et des vêtements inappropriés". "Ces derniers jours, nous avons constaté que des jeunes portaient des vêtements réellement inappropriés mais nous avons découvert que certains magasins vendaient ces vêtements", a ajouté M. Radan. "Nous avons fermé ces magasins et remis leurs propriétaires aux mains de la justice", a-t-il ajouté
.

 

prison_voile_islam

 

Appel de Ben laden

Ben Laden appelle les Musulmans au martyre dans une vidéo

 

Le réseau terroriste Al-Qaïda a diffusé un enregistrement vidéo de 40 minutes, non daté, dans lequel son chef Oussama Ben Laden apparaît durant 50 secondes et appelle les Musulmans à choisir la voie du martyre.

 

Comme quoi, il y a des états de fait qui restent toujours d'actualité...

 

couv_charlie