08/05/2008

L'humeur du jour : 08/05

 

Ce matin j'ai entendu la chanson de Brel : Les Flamingants...

Messieurs les Flamingants
J'ai deux mots à vous rire
Il y a trop longtemps
Que vous me faites frire
À vous souffler dans le cul
Pour devenir autobus
Vous voilà acrobates
Mais vraiment rien de plus
 
Nazis durant les guerres
Et catholiques entre elles
Vous oscillez sans cesse
Du fusil au missel
Vos regards sont lointains
Votre humour est exsangue
Bien qu'y aient des rues à Gand
Qui pissent dans les deux langues
Tu vois quand j'pense à vous
J'aime que rien ne se perde
Messieurs les Flamingants
Je vous emmerde...

Elle a trente ans cette chanson. Ce doit être ça le véritable génie, écrire des textes qui sont intemporels....

Cette après-midi, avec un peu de chance on devrait enfin savoir si Yves Leterme, notre charismatique premier ministre gouvernait la Belgique, où si c'était plutôt le gros Bart. En clair, les francophones de ce pays sauront enfin si c'est la NVA, poussée par le Vlaams Belang, et de façon plus timide les autres partis flamands, CD&V, Open VLD, Dedecker et autres flamingants extrémistes qui décident de ce qui se fait en Belgique ou pas.

Je ne sais pas ce que nos voisins européens pensent de nous en ce moment, ils doivent se dire que de se laisser empoisonner par un seul dossier politique, pendant plus de 50 ans, doit être une forme de surréalisme à la Belge....Alors, messieurs, dames, finissez-en enfin et ayez le courage de passer enfin à ce qui fait le sel de la vie politique : gouverner sur base d'un projet constructif pour les belges qui n'attendent que ça.

C'est cela qui devrait prévaloir chez nos politiciens qu'ils soient du Nord ou du Sud, malheureusement la question qui se pose est de savoir si les francophones peuvent encore avoir confiance envers leurs collègues flamands. BHV n'est-il pas tout simplement le sommet d'un iceberg d'intentions cachées : comment ne pas voir qu'à peine cet arrondissement-là scindé, ce sera son équivalent judiciaire que les Flamands voudront couper en deux ? Comment ne pas voir que, quand on aura cédé cela aussi, on permettra aux Flamands de transformer la frontière linguistique en frontière d'État ? Ne subsisteraient alors, comme seuls ponts entre Flamands et francophones, un État fédéral moribond, sans plus aucun lien entre les deux communautés, ces liens déjà bien ténus que la Flandre s'échine à effilocher chaque jour davantage.

Voilà pourquoi BHV n'est pas un dossier simplement surréaliste. Voilà pourquoi il est, par-delà sa symbolique, capital pour l'avenir du Royaume. Si le Nord essaie de nous dire, en réclamant si fort la scission, qu'il ne veut plus de la Belgique, il doit le dire clairement. Et alors, c'est une séparation qu'il faut négocier. Si tel n'est pas son dessein, il ferait bien de le prouver. L'occasion lui en est donnée cette après-midi !

Pour parler d'autre chose parlons encore un peu de déontologie politique, il y aurait à ce sujet de quoi écrire un livre en Belgique, ainsi par exemple, le ministre fédéral de l'Economie responsable des Télécommunications, Vincent Van Quickenborne de l'Open VLD montre le bon exemple contre le piratage, en utilisant un iPhone, de Apple, alors que ce modèle ne peut être vendu en Belgique, il a donc forcément dû "pirater" son téléphone portable pour pouvoir l'utiliser. Il est en effet nécessaire de débloquer ou "désimlocker" un iPhone acheté à l'étranger pour se connecter sur le réseau GSM d'un opérateur belge....C'est ce qui s'appelle être branché sans doute...

Autre exemple de déontologie au PS, mais là ça n'étonne plus personne, le bourgmestre de Saint-Nicolas, Patrick Avril, a demandé (pressé sans doute par Saint Elio de Mons), sa levée d'immunité parlementaire à l'assemblée wallonne, Avril est soupçonné dans le cadre d'une commande par la ville de Saint-Nicolas de panneaux similaires en tous points à des panneaux électoraux et le parquet liégeois a annoncé en début de semaine son intention de le faire comparaître en correctionnelle.

Toujours au PS et toujours au sujet de la déontologie politique, je ne m'étendrai pas sur Anne-Marie Lizin (mon abnégation ne va pas jusque là) et cette histoire d'utilisation abusive des cartes de crédit du Centre hospitalier régional hutois...

Pas de chance pour Elio, les parvenus sont toujours là....Garde le moral Elio, et dis toi bien que puisqu'il existe bien des médecins qui tombent malades, il doit aussi exister quelque part quelques mandataires PS honnêtes...

Pour terminer, une mauvaise nouvelle, la maladie belge de l'indécisite aigüe est contagieuse, l'Europe aussi est contaminée : elle a décidé de ne pas décider au sujet des OGM....

ceacbdc1ea825a84168724800538164f

Surréalisme belge : ceci n'est plus un drapeau....

19/03/2008

Comment noyer un poisson

   

La bourgmestre de Huy, Anne-Marie Lizin (PS), ne sera pas sanctionnée dans le dossier de la distribution de tracts électoraux par du personnel communal.

Selon Courard, ministre wallon des affaires intérieures, au terme de l'enquête administrative menée par la Direction Générale des Pouvoirs Locaux, rien ne permet de démontrer que Anne-Marie Lizin ait donné la moindre instruction en vue d'inciter ou de couvrir des absences non justifiées liées à la distribution de tracts pendant les heures de service...

Ou comment noyer un poisson dans de l'eau de rose...

_0319_verfil

05/02/2008

Affaire Lizin, suite et pas fin

L'affaire "Lizin-Remacle" est de retour. Hier, le Tribunal de 1ère instance de Bruxelles s'est penché pour la première fois sur les deux citations introduites à l'encontre de Patrick Remacle, journaliste à la RTBF. En cause ? Une séquence diffusée dans le Journal télévisé du 27 décembre dans laquelle la RTBF révélait le cas d'employés de la ville de Huy ayant distribué - durant leurs heures de travail - des tracts électoraux à la gloire d'Anne-Marie Lizin. La bourgmestre socialiste, ainsi que des employés et des membres de l'Union socialiste communale de Huy, ont décidé de réclamer des dommages et intérêts substantiels à M.Remacle.

 

L'affaire ne se limite toutefois pas au JT du 27 décembre 2007. Ce n'est en fait que la partie visible de l'iceberg. On sait en effet que M.Remacle a enquêté durant près de six ans - le temps d'une législature (2000-2006) - dans les coulisses communales de Huy et de sa "Dame de fer".

 

Certains s'étonnent de ne rien voir venir à l'antenne de la chaîne publique... Et ils s'interrogent. Yves Thiran ferait-il barrage à la diffusion d'une enquête a priori trop gênante pour l'ex-présidente du Sénat ? Le directeur de l'Info, dont le mandat doit être évalué au printemps 2009 (au même titre que les autres membres de la direction), craindrait-il un retour de flamme en cas de feu vert au reportage de M.Remacle ?

 

Combien de temps faudra t’il encore patienter avant que les téléspectateurs découvrent six années d'une législature à la "sauce" Lizin ? Si toutefois ce reportage est un jour diffusé….

lizin1908

15/01/2008

Huy : Anne-Marie et ses amis

La dictature Lizin et ce que ses « amis » et confrères du PS en disent :

-         « Il y a des jours, où elle se veut roucouleuse, charmante, enjouée. Et le lendemain, elle vous marche sur les pieds sans même vous saluer »

 

-         « Lorsque vous exprimez votre désaccord, elle en vient vite aux insultes et vous traite de tous les noms en public »,tels que les très classieux « sale con », « sale pute », « nazi », « facho », « gibier de potence » et « couille molle »

 

-         «Elle adore humilier son entourage, elle trouve, par exemple, amusant d'appeler son échevin de l'environnement, “l'échevin des poubelles”  »

 

-         « Ivre d'elle-même, elle use et abuse de son carnet d'adresses qui parvient encore à impressionner quelques mandataires locaux. Pour une photo aux côtés de Boutros Ghali ou Yasser Arafat, elle est prête à traverser les océans et à bousculer les usages pour se planter devant tout le monde ».

 

-         « Plus on s'éloigne de Huy, plus son image embellit. Mais plus vous la voyez fonctionner dans sa ville, plus vous vous apercevez de ses travers indélébiles. Elle veut tout contrôler, tout connaître, tout décider. Pour y parvenir, elle a installé un système hallucinant, qui muselle toute contradiction ».  

 -         « Huy ne serait pas Huy sans Anne-Marie. Mais son intransigeance est trop forte, comme sa mauvaise foi et sa démagogie. Pendant des années, elle s'est appuyée sur des moutons qu'elle a propulsés à ses côtés. Comme ils lui étaient redevables, ils disaient “amen” à tout. Avec l'usure inévitable du pouvoir, cette chaîne de fidèles commence à craquer. Ils ne supportent plus ses méthodes. C'est le retour du boomerang ! »

 Avec des « amis » pareils…plus besoin d’ennemis…

 

En exclusivité, Figaro a reçu une photo du dernier conseil communal de Huy

guantanmalizin_1

12:19 Écrit par Figaro dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actu, actualite, huy, anne marie lizin, politique, info, ps |  Facebook |

09/01/2008

Huy : voirie surcharge de travail

Lismonde_01_08