16/05/2008

Salauds de pauvres !

 

Désolé mais aujourd'hui encore et malgré que ce soit le premier jour de la Ducasse, l'humeur du jour sera à nouveau mauvaise.

Il s'agit du regard que pose la société sur les plus démunis, vous savez bien les démunis....ce sont ces salauds de pauvres !

Pour aider cette frange de plus en plus importante de notre société de bien-être, toutes les forces actives ont créé un nouveau credo : la lutte contre la pauvreté ! C'est dans ce cadre par exemple, que les grandes surfaces balancent de l'eau de javel sur les invendus alimentaires...juste au cas où un de ces gueux de pauvres tombe malade en en mangeant et se retourne contre l'enseigne. C'est vrai qu'on ne sait jamais avec ces pauvres, ça ne pense qu'à l'argent, c'est bien connu !

Il s'agit d'une belle publicité parue dans le Monde et Le Parisien, en France donc (mais celle-ci n'est jamais loin de la Belgique et tout le monde sait bien que lorsque Paris s'enrhume, Bruxelles éternue), par le loueur de voiture UCAR. Là on franchit un cap supplémentaire...

h-3-1193432-1210840463

Pauvres-degueulasses2-copie-1

 

Publicite UCAR les pauvres sont degueulasses ils polluent.jpg

Chouette non... alors on me dira que c'est pour rire, qu'il faut savoir prendre de la distance... Non... je n'en ai plus envie... parce que cela concoure à cette époque de stigmatisation, à ce petit refrain du « si ils sont pauvres, c'est qu'ils l'ont bien voulu et en plus ils vivent en assistés, etc, etc,... »...  Jusqu'où ira la haine du pauvre, sournoisement distillée par la propagande sarkozyste dans une société française de plus en plus friande de boucs émissaires ? Jusqu'où iront les publicitaires - ici l'agence H. (Havas), inspirée par ce discours - à la recherche de formules choc pour appâter le consommateur décérébré ?

On compte en France quelque 35 millions de véhicules d'occasion pour seulement 2 millions de voitures neuves vendues par an. Les salaires français sont généralement plus bas que ceux que nous touchons en Belgique (et qui ne sont déjà pas pharamineux), alors, forcément les français, ils bichonnent leurs vieux tacots et tentent de les faire durer le plus longtemps possible.

Selon le PDG de la société Ucar, il s'agit de faire campagne pour le rajeunissement d'un parc automobile vieillissant et polluant, notamment par le rétablissement d'une prime à la casse conséquente, la mise sur le marché de véhicules moins chers et le développement de la location, afin de lutter contre la pollution. Soi-disant clin d'œil au «Salauds de pauvres» de Coluche, il estime que le lectorat de ce message publicitaire, malgré «sa charge de provocation», «sait parfaitement lire les publicités et les décrypter»... Tout comme on sait que, dans l'esprit des gens, les chômeurs du Nord ne sont pas des pédophiles ou des fainéants, n'est-ce pas ?

Le publicitaire aurait tout aussi bien pu titrer "Les riches sont dégueulasses, ils polluent avec leurs 4x4" mais non, il accuse les pauvres ! C'est l'évidence : en France comme sur la planète entière, les pauvres polluent nettement moins que les riches. Même si les péri-Smicards (salaire minimum) qui habitent de plus en plus loin de leur lieu de travail ou effectuent des horaires de plus en plus décalés sont obligés de prendre leur vieille bagnole pour aller gagner leur pitance, grevant leur pouvoir d'achat quand ils font le plein ou sont flashés par un radar, il faut bien admettre que la pollution et le dérèglement climatique sont avant tout le fait d'industriels sans scrupules, de politiques gouvernementales qui favorisent la route au lieu du train, et des riches qui achètent des grosses cylindrées, des yachts et des avions privés.

Que ce soit au sujet du chômage, de la protection sociale ou de la pollution, en focalisant sur les pauvres - ces sous-hommes «dégueulasses» qui seraient responsables de tout -, on évite de parler des vrais gâchis et, surtout, des vrais enjeux économiques et humains.