02/07/2007

Fûts radioactifs defectueux en Belgique !

 

DES FUTS RADIOACTIFS DEFECTUEUX EN BELGIQUE !!!

 

futs-02

 

Chaque jour apportent son lot de découvertes

 

En fait, selon l’administration, on ne dit pas fûts radioactifs défectueux, mais bien « colis non-conformes » nous voila donc rassurés….

 

Cette subtilité du vocabulaire administratif belge nous rappelle que l’organisme national des déchets radioactifs (Ondraf) est toujours emberlificotée dans l’inventaire des fûts radioactifs endommagés en trois ans de temps ceux-ci sont passés de 433 exemplaires à plus de 1500 fûts radioactifs n’ayant pas rempli leurs fonction. Selon un document naturellement très confidentiel de  l’Ondraf, il n’est ici question que des fûts ayant été découverts uniquement sur la base d’une simple inspection visuelle, quelle est la réelle quantité de fûts défectueux et poreux ?

centrale nucleaire-01

 

Ces fûts de 400 litres chacun sont actuellement entreposés dans les locaux de Belgoprocess, sont déjà victimes de phénomènes de corrosion, de gonflements, de dilatation de débordements ou de problème de fermeture et ce malgré le fait qu’ils soient très récents. Ces fûts proviennent en grande partie de quatre bâtiments où sont stockés près de 30.000 fûts.

 

Mais cet inventaire n’est pas clos puisque les inspecteurs nucléaires ont découvert de nouveaux cas problématiques dans le bâtiment 127 dit Eurostage, qui dénombre 16.321 fûts moyennement radioactifs. Environ 65 pièces pour l’instant, qui présentent les mêmes défauts que ceux des autres bâtiments.

 

La question qui se pose est de savoir, quels dangers ces fûts représentent à court terme pour les travailleurs ainsi que pour la population. ! Car le rapport de l’Ondraf prévoit de nouvelles découvertes au fur et à mesure des avancements de l’inventaire !

 

Il faut savoir que ces fûts sont prévus pour être immergés en Mer du Nord….quand on vous dit de manger du poisson parce que c’est bon pour la santé…..et qu’il faudra plusieurs années pour terminer l’inventaire et reconditionner tous ces fûts et que cela va coûter des fortunes…que va-t-il se passer entre temps ??? Et quelle garantie avons-nous, que Belgoproces, Synatom (filiale d’Electrabel) et l’Ondraf ne chercheront pas à se débarrasser vite fait bien fait de ces fûts gênants en les immergeant tels quels, si ce n’est pas en Mer du Nord, au large de l’Afrique par exemple ???

 

nuctel