08/01/2008

FNAC et littérature nazie

L'Observatoire belge de l'extrême droite diffuse sur RésistanceS (www.resistances.be) et dans le Journal du Mardi une enquête sur la vente de plus de 200 titres de livres d'auteurs ouvertement favorables à l'idéologie fasciste ou nazie. Ces livres sont vendus par les services de la Fnac.com, le site français de la grande librairie mais une petite dizaine d'entre eux sont aussi disponibles sur le site belge de la Fnac.

Comme le signale d'emblée l'Observatoire, ces livres ne sont pas interdits à la vente mais certains diffusent les thèses des réseaux les plus radicaux de l'ultradroite française et belge. Parmi les livres proposés par la Fnac.com, il y a ceux des éditions Godefroy de Bouillon, dont les auteurs sont des dirigeants de l'extrême droite historique française (Robert Brasillach, l'ex-SS Marc Augier alias Saint-Loup).

Mais la majorité des livres diffusant les thèses d'extrême droite sont édités chez Dualpha. Son patron, Philippe Randa, est lui-même un ancien activiste de l'extrême droite musclée. Pour aider à la diffusion de ses propres livres et des auteurs qu'il édite (notamment la réédition d'ouvrages doctrinaux d'idéologues nazis comme Joseph Goebbels et Alfred Rosenberg, un théoricien du IIIe Reich), Randa a pu établir des contrats avec une série de libraires en ligne (Amazon.fr, la Fnac.com ou Chapitre.com).

Défaut d'information

Que trouve-t-on sur le site de la Fnac ? Des auteurs proches du Front national (Nicolas Tandler, Roland Gaucher), de l'ultradroite française (Gilbert Sincyr, Alain de Benoist) ou même d'auteurs appartenant à des groupes néonazis comme Michel Lajoye. Ce dernier est toujours détenu pour un attentat à la bombe contre un café fréquenté par des Nord-Africains. Certains titres sont sans ambiguïté : La mystification antiraciste ; Les cosaques de Hitler ; Les croisés d'un idéal, volontaires espagnols de la Waffen-SS.