02/02/2008

Plus de sous pour l'islam belge

Le ministre fédéral des Cultes, Jo Vandeurzen (CD&V), a suspendu les subsides publics dont bénéficie l’organe qui assure la gestion temporelle du culte islamique. La nouvelle réjouit les partisans d’une refonte de la représentation officielle de l’islam.

En voila une idée qu'elle est bonne, dommage que ce soit que temporaire, en attendant de trouver un nouveau conseil d'administration qui soit vraiment représentatif des musulmans de Belgique.

Pourquoi ne pas laisser les choses dans l'état? Plus de subsibes pour l'islam et continuer sur cette bonne voie en supprimant les subsides des fabriques d'églises, ne plus payer le clergé avec l'argent de nos impôts (après tout il s'agit d'organisations privées), il n'y a donc aucune raison valable de les financer avec l'impôt...et ainsi de suite avec toutes les religions qui fonctionnent avec l'argent de tous les citoyens, qu'ils soient croyants ou non. Comme le disait Verhofstadt, il n'y a plus d'argent (sauf pour Fabiola bien sûr).

Six cultes sont donc actuellement reconnus en Belgique : les cultes catholique, protestant, israélite, anglican, musulman et orthodoxe.

Cette reconnaissance permet aux entités chargées de la gestion de leurs biens
(fabriques d'églises, consistoires...) de devenir des établissements publics. Elle entraîne également de nombreux avantages financiers.

L'article 181 de la Constitution dispose en effet que :

« 1. Les traitements et pensions des ministres des cultes sont à la charge de l'État ; les sommes nécessaires pour y faire face sont annuellement portées au budget.

Puiqu'on en est bientôt à la reviser cette constitution...autant en profiter.

dieu-allah-cga