11/02/2008

Le Roi parle !

Selon le journal flamand De Standaard (Chrétien-démocrate), lors de ses discussions avec M. Leterme et le président du CD&V Jo Vandeurzen, le roi a plaidé pour la rupture du cartel que le parti chrétien-démocrate flamand forme avec la N-VA.
04e9bb70cf436bc4459e5049c88058b6
Le roi Albert II a plaidé pour la création d'une circonscription électorale et souhaitait une rupture du cartel CD&V-N-VA durant les négociations pour la formation d'un gouvernement orange bleu, rapporte lundi De Standaard. Selon le quotidien flamand, le souverain était un ardent défenseur de l'Orange bleue, une coalition qui cadre avec ses préférences politiques.

"Didier Reynders (MR) a aidé le roi a dépasser sa grande aversion pour Yves Leterme (CD&V). Le Palais a tout tenté pour que l'Orange bleue réussisse.

janv2108_01
 

 Ce n'est que lorsque le formateur Yves Leterme s'est retiré en novembre que le souverain s'est retourné vers celui avec qui il avait bien collaboré durant huit ans: Guy Verhofstadt (Open Vld)".