08/09/2008

Encore 2 fois dormir

10septembre

couverture_annonce

Les dessinateurs

DIEGO ARANEGA
AUREL
BERTH
CARALI
ETIENNE DELESSERT
DESCLOZEAUX
FAUJOUR
GAB
PHILIPPE GELUCK
JIHO
KAFKA
LASSERPE
JEAN-CHRISTOPHE LIE
LINDINGRE
LOUP
REMI MALINGRËY
MARTIN
MISS TIC
MIX & REMIX
POUSSIN
RÉMI
RONALD SEARLE
TARDI
VUILLEMIN

 

Les auteurs

ROLAND AGRET
CHRISTOPHE ALÉVÊQUE
ISABELLE ALONSO
ARTHUR
NORMAND BAILLARGEON
GUY BEDOS
BERNARD GASCO
JACKIE BERROYER
FREDERIC BONNAUD
JEAN PIERRE BOUYXOU
JEAN-MARIE BROHM
SYLVIE CASTER
BENOÎT DELÉPINE
DROR
G-Y. FEDERMANN
GÉRARD FILOCHE
BRUNO GACCIO
NOËL GODIN dit l'entarteur
GUDULE
BERNARD JOUBERT
ANDRÉ LANGANEY
ETIENNE LIEBIG

MARTIN
GUS MASSIAH
MICHEL ONFRAY
J-C. PIQUET-BOISSON
DIDIER PORTE
SERGE QUADRUPPANI
MAURICE RAJFUS
DENIS ROBERT
DELFEIL DE TON
RAOUL VANEIGEM

MICHEL WARSCHAWSKI

 

26/08/2008

Interdit d'interdire

 

En France, en 2008, il est interdit d'écrire les quelques phrases qui suivent, sans se faire virer en tant qu'humoriste dans un hebdomadaire de gauche tendance anar nostalgique zt par la même occasion se faire accuser d'antisémitisme....Nicolas Sarkozy plus fort que Berlusconi ?


« Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l'UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n'est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d'épouser sa fiancée, juive, et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie, ce petit ! »


Mesiieurs les censeurs, une partie importante de l’opinion comprend qu’en soutenant le licenciement de Siné sous le prétexte infâmant d’antisémitisme, c’est le droit à la liberté d’expression, à la caricature, à la dérision, au blasphème contre les religions ou les grands de ce monde que l’on veut étouffer. De même l’opinion publique comprend que pratiquer l’amalgame entre l’antisémitisme et d’authentiques anti-racistes (Pascal Boniface, Daniel Mermet, Edgar Morin, Noam Chomsky ou Siné) c’est ouvrir un boulevard au véritable antisémitisme. Il est également facilement compréhensible que l’on peut parfaitement être contre la politique d’Olmert et ne pas être antisémite. Il faut rejeter la police de la pensée unique que veulent imposer certains politiciens que ce soit en France ou en Belgique, et déjà trop présente dans les médias.

22/03/2007

Charkie Hebdo a gagné !

charliehebdouneseptcentsa6Vite profitons-en.....
 
 

charliehebdon764070207deo8

Interdit de caricaturer ?

Le tribunal correctionnel de Paris rend un jugement très attendu aujourd’hui sur les poursuites engagées par des organisations musulmanes contre Charlie Hebdo et son directeur, Philippe Val, après la publication en 2006 de trois dessins de Mahomet taxés de racisme.

L'hebdomadaire espère une relaxe après une audience favorable en février où il a reçu le soutien de nombreuses personnalités, dont François Hollande, François Bayrou et Nicolas Sarkozy, qui figurent pourtant parmi les cibles favorites des caricaturistes de Charlie Hebdo.

Le parquet, qui n'était pas à l'origine des poursuites, a requis la relaxe, en estimant que les caricatures relevaient de la liberté d'expression et ne s'en prenaient pas à l'islam mais aux intégristes.

Le jugement sera parmi les premiers en Europe à traiter directement de la question soulevée par des dessins initialement publiés en 2005 au Danemark par le quotidien Jyllands-Posten. Ils avaient provoqué une vague de violences dans le monde musulman et un boycottage des produits danois par de nombreux pays. La justice danoise a déjà rejeté des plaintes similaires.

Le président du tribunal, Jean-Claude Magendie, avait rendu en mars 2005 une décision remarquée, interdisant une affiche publicitaire inspirée de "La Cène" de Léonard de Vinci, au motif qu'elle constituait une injure aux sentiments des catholiques. Cette décision a été annulée en novembre 2006 par la Cour de cassation.

La poursuite visant Charlie Hebdo est soutenue par la Grande mosquée de Paris, l'Union des organisations islamiques de France et la Ligue islamique mondiale, qui défendent l'idée que l'hebdomadaire satirique a insulté tous les croyants musulmans.

Ils estiment que les dessins publiés par Charlie Hebdo constituent des "injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance à une religion", délit en théorie passible de six mois de prison et de 22.500 euros d'amende.

Sur les trois dessins visés par la poursuite, deux publiés en 2005 au Danemark montrent, pour l'un, le prophète Mahomet avec une bombe dans son turban, pour l'autre, le même personnage accueillant des kamikazes au paradis et déclarant : "Stop, on est à court de vierges".

 

lauzan.0