23/07/2007

Mons : Le retour d'Elio.

Elio Di Rupo a repris officiellement le maïorat de Mons

 Elio Di Rupo bourgmestre empêché depuis octobre 2005, a officiellement repris depuis vendredi ses fonctions de bourgmestre de Mons.

 

Catherine Houdart,  bourgmestre f.f. jusqu'ici reprend l'échevinat de l'Éducation et de la Participation citoyenne détenu par Jean-Paul Deplus, qui redevient conseiller.

 

Le bourgmestre empêché avait d'abord été remplacé par l'échevin Jean-Claude Carpentier, décédé le 18 septembre 2006 des suites d'un cancer.

 

L'échevin Richard Biefnot avait pris le relais jusqu'à l'installation du nouveau collège et à la prestation de serment de Catherine Houdart, le 4 décembre dernier. Elio Di Rupo, qui vient d'être plébiscité à la tête du parti socialiste, a cédé jeudi les rennes de la Région wallonne à l'ancien ministre fédéral Rudy Demotte.

 

L'air de rien, il y a bon nombre de montois qui sont heureux qu'il revienne s'occuper comme il se doit de la ville de Mons !

 

20060501210123_mons grand place

Le singe du garde attend à l'entrée de l'hotel de ville, si

vous passez par Mons, il faut lui caresser la tête (de

la main gauche), cela vous portera bonheur....

02/07/2007

Mons : Pascal Lafosse pigeon...

Chaises musicales à Mons :

 

Pascal Lafosse (pour ceux qui se poserait la question : oui, le fils de l’autre)

lafosse pascal_1pigeon : la vice-présidence de l’IEH (Intercommunale d’Electricité du Hainaut – juteux petit plus au salaire annuel, bien sûr), lui avait été promise, mais lui passe quand même sous le nez ! Tout ça c’est la faute à Elio qui revient à Mons et à Jean Paul Deplus qu’il faut recaser…

 

Pas content Pascal Lafosse, en fin de compte il n’aura aucun mandat exécutif à se mettre sous la dent (qu’il a longue d’ailleurs), malgré que son score aux dernières élections communales l’ait placé devant plusieurs échevins (9ème des élus socialistes montois). D’abord il avait espéré un échevinat mais la commission de vigilance le lui a refusé pour des motivations qui restent obscures…

 

Pascal Lafosse (vétérinaire de profession, il n’est donc pas dans le besoin…) dénonce avec fermeté l’attitude, selon lui injuste de l’Union Socialiste communale à son égard : il s’était porté candidat au conseil d’administration de Toit & Moi ainsi qu’à celui de Ambroise Paré, mais il est resté bredouille…mais on lui avait alors promis la vice-présidence de l’intercommunale d’électricité et ce jusqu’à la veille de la tenue de l’assemblée générale qui devait l’introniser.

 

Le 21 juin donc il reçoit un simple fax, l’avertissant de : « Nous venons d’apprendre que votre candidature au poste d’administrateur a été retirée par la Fédération du Parti Socialiste de Mons-Borinage…Par conséquent nous vous prions de considérer notre lettre du ….comme nulle et non avenue…. »

 

La fédération montoise du PS confirme avoir recu de l’Union socialiste de Mons redistribuant à la dernière minute les cartes des mandats PS : une vingtaine au total. Devant la case IEH, le nom de Pascal Lafosse est remplacé par celui de Jean-Paul Deplus.

En fait , Deplus était monté au collège pour remplacer Catherine Houdart, elle-même désignée pour remplacer Elio Di Rupo, lorsque celui-ci devint Ministre-Président de la Région Wallonne.

Elio ayant annoncé qu’il quitterait Namur, s’il était réélu à la présidence du PS et récupérerait sa fonction de bourgmestre de Mons, Catherine Houdart redeviendra échevinne, et Jean-Paul Deplus se retrouverait le bec dans l’eau….

 

Sans doute, Pascal Lafosse paye t’il maintenant la note pour son attitude et ses déclarations quant à ce qui se passe au sein d’un parti, dont on se demande ce que Pascal Lafosse y recherche encore…un mandat sans doute…Ah carriérisme quand tu nous tiens….