18/12/2007

Verhofstadt : et maintenant ?

Chronologiquement si on résume la situation dans laquelle on se trouve ce mardi 18 décembre, cela donne à peu près ceci :Reynders, donc le MR gagne les élections et claironne à qui veut l’entendre, càd, l’ensemble des médias, que la Wallonie va changer car ce sera enfin une Wallonie sans le PS !

Qu’en quelques jours un gouvernement sera composé, comprenant le CD&V/NVA, le VLD ainsi que le MR et le CDH.

 

Les semaines passent…les mois aussi…et Reynders continue d’affirmer qu’il est exclus de former un gouvernement où le PS aurait une place.

 

Puis il y a une dizaine de jours après 180 jours sans gouvernement…enfin quand je dis sans il nous en reste quand même quelques uns : la Région Flamande, la Région Wallonne, Bruxelles, la Communauté Française, la Communauté Flamande, sans oublié les germanophones…., (on se demande d’ailleurs ce que tout ces gens ont foutu pendant ce temps, alors que notre pays devient une anarchie économique, où seule règne encore l’ordre économique, la loi de la jungle de l’Euro, avec une augmentation sans pareille du coût de la vie et sans aucun garde-fou de la part de nos instances élues.), donc il y a une dizaine de jours Reynders change sont fusil d’épaule et décide unilatéralement que désormais le CDH est indésirable comme partenaire gouvernemental.

Certain que si c’était possible le président du MR se verrait bien gouverner tout seul….évidemment c’est plus facile ! Et puis après, pourquoi pas supprimer les élections ou appliquer le système Poutine que l’ami Sarko admire tant. (moins que le système Carla Bruni, bien sûr, ce qui est normal).

 Actuellement donc, Reynders tout en proclamant que l’Orange bleue reste la meilleure solution, il ne veut gouverner qu’avec le PS …comprenne qui pourra…

Ce matin Elio Di Rupo déclare qu’il ne participera à un gouvernement que si le CDH y participe, (après les affirmations du président du MR que si le PS veut du CDH, il faudra qu’il lui refile ses propres places de ministres), dans la matinée Joëlle Milquet après une entrevue avec Verhofstadt se sent indésirée par le Mr et refuse de participer à un gouvernement qui ne veut pas d’elle.

Cette après-midi après une réunion au sommet du PS, Elio Di Rupo a déclaré que puisque la participation du CDH est refusée par le MR, le PS ne participera pas non plus a la mise en place d’un gouvernement intérimaire et il réitère sa demande à Verhofstadt de faire ce qu’il faut pour que les trois grands partis francophones puissent gouverner ensemble….

 

On en est là….donc toujours nulle part….

Une chance c'est bientôt les soldes :

inventaireavantliquidation

(François Pirette à voir ce soir sur RTL-TVI à 20h20)
Verhofstadt aurait bien aimé offrir à Albert II un gouvernement pour la Noël, mais le Roi qui travaille à son discours de Noël se rend bien compte que là aussi ça va foirer, et du coup il a beaucoup de mal à trouver les mots juste pour la rédaction de son message traditionnel.....albert

21/07/2007

Te Deum du 21 juillet

Les Etats modernes, pour non confessionnels qu'ils se proclament, n'admettent ni l'agnosticisme ni l'athéisme en sachant qu'une religion, quelle qu'elle soit, est toujours bonne pour ses sujets.
En effet, une société d'agnostique est moins manipulable qu'une nation confessionnelle. La science n'aliène pas; en revanche, une religion, quelle qu'elle soit aliène toujours."

(Antonio Lopez Campillo & Juan Ignacio Ferreras)

 

052413

 

05/07/2007

Orange bleue pressée(très)

 

REYNDERS PRESSE L’ ORANGE BLEUE AVANT DE VOUS PRESSER...

mai2407_01

 

Développer, rassembler, protéger: tels sont les grands axes du rapport de Didier Reynders au Chef de l'Etat. Le Roi ne tardera pas à lui désigner un sucesseur. Qui ? Le CD&V hésite toujours mais le nom de Jean-Luc Dehaene est le plus cité.

 

Didier Reynders, qui avait été chargé par le Roi, au surlendemain du scrutin du 10 juin, d'une mission d'information, a déposé, ce mercredi à 14 heures, son rapport définitif entre les mains du chef de l'Etat. L'informateur quitte la scène (BON DEBARRAS). Après délibération du jury et de l'avis général...le résultat n'est pas fameux pour ne pas dire inintéressant : 0/10, tout est à recommencer !!!

 

Un rapport de près de 200 pages, basé sur les innombrables colloques, rencontres, tables rondes qu'il a organisés pendant les 22 jours de sa mission.

Ce texte, divisé en 8 chapitres, s'articule autour de trois grands axes : développer, rassembler, protéger.

 

Le rapport est précis sur l'état budgétaire, économique et financier "de la Maison Belgique". On savait déjà que la croissance, pour 2006, serait plus forte que prévu (2,5 voire 2,7 pc et 2,2 pc pour 2008), que les créations d'emplois seraient évaluées à 60000 en 2007 et 55000 en 2008.

 

Budget: léger déficit

Mais, élément nouveau, il y aurait un problème budgétaire, mais pas de l'ampleur que certains avaient annoncée, toutefois : si l'on tient compte des mesures décidées et exécutées, le déficit serait de 0,1 pc pour 2007 alors que l'objectif était un boni de 0,3 pc. Pourquoi ? Certaines mesures décidées n'ont pas été exécutées. Il appartiendra au prochain gouvernement de confirmer ou pas ces mesures. Or elles furent violemment contestées par les partis qui étaient hier dans l'opposition (CD & V et CDH) et qui seront peut-être demain dans la majorité : il s'agit de la vente de bâtiments (600 millions d'euros), la reprise de certains fonds de pension (500 millions d'euros) et la titrisation des dettes fiscales de l'Etat (on confie à un organisme le soin de récupérer les dettes que l'Etat a cédées pour un montant forfaitaire, ici 150 millions d'euros). Si le prochain gouvernement ne reprend ces mesures, c'est près d'1,5 milliard qu'il faudra récupérer par d'autres moyens. Pour 2008, le déficit serait de 0,2 pc : l'objectif était un boni de +0,5 pc.

Le rapport rappelle encore... le résultat précis des élections du 10 juin, de manière à éviter les interprétations divergentes.(Juste histoire de dire "Akeu c'est moi qui les a gagné les élections...Z'avez vu les socialistes ? )

 Il établit aussi une synthèse des programmes des partis et leur souhait en matière institutionnelle: pas demandeurs mais ouverts au dialogue, côté francophone; toujours demandeurs de voir réaliser les 5 résolutions de leur Parlement, pour les Flamands.

Au volet institutionnel, Didier Reynders, rappelle la déclaration de révision de la Constitution, les possibles collaborations plus poussées entre entités, la liste des compétences qui pourraient être plus homogènes ou plus cohérentes et les options de découpage des circonscriptions électorales en vue des élections (avec la délicate question de Bruxelles-Hal-Vilvorde).

La suite ? Le Roi devrait désigner, sans tarder, un successeur : le nom le plus souvent cité est Jean-Luc Dehaene, qui préparerait le terrain pour Yves Leterme, futur Premier ministre.

 

Ben tiens, 1 mois de boulot pour faire un rapport composé de copier-coller des différents programmes des partis...pas génial Didi...allez...ce sera pour la prochaine fois...en fait, non...surtout ne fais plus rien...t'en as déjà fais assez comme ça ! Allez zou, casse-toi !!!

marre

 

29/06/2007

Albert II va bien mais s'inquiète....

Le Roi Albert II se porte bien, mais s'inquiète...pas sans raison d'ailleurs....

 

_28_Kroll_Soir