24/01/2008

Zone de transit condamnée

La Cour européenne des droits de l’homme (Strasbourg) a condamné la Belgique pour avoir infligé des traitements inhumains ou dégradants et pour avoir bafoué le droit à la liberté de deux Palestiniens qui, en février 2003, avaient été placés dans la zone de transit de l’aéroport de Bruxelles-national après que leur demande d’asile eut été refusée.

L’Etat devra leur verser à chacun 15.000 euros pour le dommage moral. Les deux hommes, alors âgés de 21 et 22 ans, étaient arrivés en Belgique séparément en décembre 2002. Ils avaient quitté le Liban – où ils sont nés – pour gagner la Sierra Leone, d’où ils avaient pris un vol pour Bruxelles. Une fois à Bruxelles, ils avaient demandé l’asile politique qui leur avait été refusé.

Ils ont été transférés au centre 127. Saisie par leurs conseils, la chambre du conseil les a libérés. L’Office des étrangers les a transférés en zone de transit de l’aéroport. Ils se plaignaient notamment de ne pas y avoir reçu de nourriture ni de chambre.

Un tribunal a enjoint l’Etat de les laisser quitter la zone de transit. Une fois sortis, ils ont été contrôlés et conduits au centre fermé de Merksplas. Ils ont été rapatriés à Beyrouth en mars 2003.

Actuellement au 127...il y a toujours des enfants enfermés...

enfant127bis