11/07/2008

Fête de la communaute flamande

27516122

13/03/2008

L'ONU bientôt en Flandre ?

 

L'ONU et la Commission Européenne dénoncent les discriminations fondées sur la langue, en Flandre. En cause, le « Wooncode », ce code du logement flamand qui restreint l'accès des logements sociaux aux locataires parlant le néerlandais et à ceux qui s'engagent à l'apprendre. Zaventem est aussi dénoncée pour ne vendre ses terrains qu'à des néerlandophones.

Dans son dernier rapport, le Comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination raciale se dit « préoccupé par l'adoption par le gouvernement flamand en décembre 2006 d'un décret restreignant l'accès aux logements sociaux aux personnes qui parlent ou qui ont pris l'engagement d'apprendre le néerlandais ». Il demande donc à la Belgique de « veiller à ce que les exigences linguistiques ne conduisent pas à une discrimination indirecte exercée en raison de l'origine nationale ou ethnique ». Le Comité se rallie à la demande du Conseil de l'Europe à la Belgique de ratifier la convention cadre sur la protection des minorités.

Ce Wooncode, il faut bien le dire est le résultat de la médiocrité, du provincialisme exacerbé, et de  la prétendue supériorité de tous ces politiciens flamands qui se bousculent chaque 11 juillet pour glapir leur misérabilisme politicien au pied de la Tour de l'Yser !

Ainsi comme l'a proclamé Etienne Vermeersch, professeur à l'Université de Gand et considéré comme l'intellectuel le plus influent de Flandre : « Un francophone qui vient s'établir en Flandre n'a pas plus de droits qu'un russe, un Français ou un japonais qui viendrait s'y fixer ! »

 

 

_13_kroll