17/02/2008

La pensée du dimanche

"On ne tue pas un rêve, on n'assassine pas un subterfuge. Ce serait plutôt lui qui nous tue, car Dieu met à mort tout ce qui lui résiste. En premier la raison, l'intelligence, l'esprit critique."
(Michel Onfray)

i5973710-0203MixRemix

 

14/02/2008

Afghanistan : toujours l’intolérance

 Hamid Karzai et les talibans, même combat ?

 

En approuvant la condamnation à mort d'un journaliste accusé de blasphème, le président Hamid Karzai se place du côté des partisans de l'islam rigoriste. Une honte !

 

L'Afghanistan sera jugé sur le traitement qu'il réservera à un seul homme, et cette fois il est impossible de rejeter la faute sur les talibans. La peine capitale prononcée contre le journaliste afghan de 23 ans Sayed Perwiz Kambakhsh, le 22 janvier, par un tribunal de première instance a été approuvée par le président Hamid Karzai en personne, pourtant réputé pour son libéralisme et son hostilité aux combattants islamistes.

 

Le 22 octobre 2007, Kambakhsh a été arrêté pour avoir téléchargé et distribué un article trouvé sur Internet. Ce texte dénonçait le sort que Mahomet réservait aux femmes et accusait le Prophète d'avoir négligé leurs droits. Interpellé, l'étudiant en journalisme et collaborateur du journal local Jahan-e-Naw a été jugé à huis clos, sans l'assistance d'un avocat, et déclaré coupable de blasphème et de "diffusion de commentaires diffamatoires sur l'islam".

 

Le regard que l'on pose sur une civilisation dépend de la façon dont celle-ci respecte le droit de l'individu tout en s'attachant à préserver l'intégrité de la société ou de l'Etat. Si le téléchargement d'un document, aussi critique soit-il envers l'islam, suffit pour envoyer une personne à la potence, il faut juger cette société selon des valeurs universelles dont il n'est pas nécessaire de chercher la confirmation dans le Coran ou dans une Constitution.

Et, s'il faut empêcher les talibans de martyriser le peuple afghan, si Karzai souhaite éviter à son pays de devenir l'Etat islamiste dont rêve le mollah Omar, il doit faire sortir Kamabaksh de sa prison.

 

i59774BADO

11/02/2008

Tous à Lourdes

150e anniversaire de l'apparition de la Vierge à Lourdes

Près de 70.000 pèlerins sont déjà arrivés à Lourdes pour célébrer lundi le 150e anniversaire de l'apparition de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous.

 

Pour commémorer la première apparition de la Vierge, le 11 février 1858, une messe en plein air sera célébrée par Mgr Jacques Perrier, évêque de Tarbes et de Lourdes, en présence de 800 prêtres et de 29 évêques…Dans le cadre de cet évènement grandiose, les enfants de choeur se préparent activement dans la joie....

i818750125-3Alex

Pour les collectionneurs, une enveloppe 1er jour portant la date du 11 février sera mise en vente. Lourdes mise aussi sur l'internet. Son site (www.lourdes-france.com) est diffusé en six langues.

 

Devant le succès, il a lancé un site supplémentaire, spécialement dédié au jubilé (www.lourdes2008.com). Les pèlerins peuvent y déposer des intentions de prière. Et une webcam filme la grotte en continu…

Les machines à sous sont prêtes :

medailles-vente1

 

Dans le cadre de la modernisation de l'Eglise, pour la première fois le préservatif Benoit, le seul modèle autorisé par le Vatican, y sera disponible au prix très attractif de 25 cents....

766_2003_4_21

10/02/2008

La pensée du dimanche

"La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans coeur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple."
(Karl Marx)

eatpoo_religion-714615

03/02/2008

La pensée du dimanche

"Les mêmes artifices ont toujours été mis en oeuvre par les imposteurs qui ont voulu tromper le genre humain ; ils se sont toujours retranchés contre l'examen ; ils lui ont opposé des mystères, des incertitudes, des terreurs."
(Paul Henri Dietrich, baron d'Holbach)


Ni Dieu , ni maitre, ni croquettes 
 

02/02/2008

Plus de sous pour l'islam belge

Le ministre fédéral des Cultes, Jo Vandeurzen (CD&V), a suspendu les subsides publics dont bénéficie l’organe qui assure la gestion temporelle du culte islamique. La nouvelle réjouit les partisans d’une refonte de la représentation officielle de l’islam.

En voila une idée qu'elle est bonne, dommage que ce soit que temporaire, en attendant de trouver un nouveau conseil d'administration qui soit vraiment représentatif des musulmans de Belgique.

Pourquoi ne pas laisser les choses dans l'état? Plus de subsibes pour l'islam et continuer sur cette bonne voie en supprimant les subsides des fabriques d'églises, ne plus payer le clergé avec l'argent de nos impôts (après tout il s'agit d'organisations privées), il n'y a donc aucune raison valable de les financer avec l'impôt...et ainsi de suite avec toutes les religions qui fonctionnent avec l'argent de tous les citoyens, qu'ils soient croyants ou non. Comme le disait Verhofstadt, il n'y a plus d'argent (sauf pour Fabiola bien sûr).

Six cultes sont donc actuellement reconnus en Belgique : les cultes catholique, protestant, israélite, anglican, musulman et orthodoxe.

Cette reconnaissance permet aux entités chargées de la gestion de leurs biens
(fabriques d'églises, consistoires...) de devenir des établissements publics. Elle entraîne également de nombreux avantages financiers.

L'article 181 de la Constitution dispose en effet que :

« 1. Les traitements et pensions des ministres des cultes sont à la charge de l'État ; les sommes nécessaires pour y faire face sont annuellement portées au budget.

Puiqu'on en est bientôt à la reviser cette constitution...autant en profiter.

dieu-allah-cga

 

27/01/2008

La pensée du dimanche

"Les religions sont comme les vers luisants: pour briller, il leur faut de l'obscurité."
Arthur Schopenhauer

i818760125-5Burki