30/06/2007

Leterme formateur

Leterme bientôt formateur, avec ou sans médiateur

 

L'informateur Didier Reynders a fait ce vendredi un rapport intermédiaire au Roi avant de recevoir les ministres-présidents des entités fédérées et ainsi clôturer les consultations qu'il aura menées dans le cadre de sa mission d'information. Il passera le week-end à rédiger son rapport. Il communiquera un rapport oral au Roi lundi prochain et il remettra son rapport écrit mercredi.

La voie sera alors ouverte pour la nomination d'un formateur qui devrait, en toute logique, être le CD&V Yves Leterme. Au stade actuel, dit-on dans les milieux politiques proches des futurs négociateurs, trois des quatre partenaires potentiels d'une coalition orange bleue veulent aller de l'avant. Le cdH, ou en tout sa présidente, semble encore hésitant. Joëlle Milquet dit toujours que rien n'est fait et que tout reste possible. Elle voudrait aussi impliquer les écologistes dans la future majorité. Si ceux-ci ne ferment pas la porte, libéraux et sociaux-chrétiens flamands ne semblent pas vouloir élargir la majorité aux verts.

L'autre point délicat est l'institutionnel. La désignation de deux médiateurs qui pourraient travailler en parallèle avec le formateur pour déminer le terrain communautaire a été évoqué. L'idée venait du CD&V qui ne voulait pas "brûler" Yves Leterme. Depuis quelques jours, on dit que le CD&V ne voudrait plus qu'un seul médiateur, à savoir Jean-Luc Dehaene. Aux dernières nouvelles, cette formule aurait du plomb dans l'aile. Une partie du CD&V y serait finalement opposé, soutenant qu'il appartient à Yves Leterme de faire le travail.

Le terrain économique et social a été largement débroussaillé par l'informateur. Si Jean-Luc Dehaene doit maintenant négocier le communautaire, une partie des sociaux-chrétiens craignent qu'Yves Leterme apparaisse comme le simple notaire du gouvernement. Les contacts du week-end seront sans doute encore importants avant la désignation du formateur.

 

_18_Kroll_Kroll

 

29/06/2007

Derrière le voile

A la fin de l’année scolaire après des élections législatives qui laissent la majorité des citoyens songeurs, l’approche des vacances, on reparle de Nessie (Le monstre du Loch Ness) et du voile !

 

Ah…Cachez moi ce visage que je ne saurais voir…..(Merci Molière….)

 

La publication récente de l’étude de l’UCL (Université catholique de Louvain) révèle, mais est-ce vraiment une surprise, que la grande majorité des belges éprouve un rejet et même une certaine hostilité à l’égard du foulard et surtout vis-à-vis de ce qu’il représente ou symbolise.

 

L’association des étudiants et diplômés musulmans de Belgique – Astrolabe ASBL- semble s’en étonner. Ces jeunes qui vivent et étudient en Belgique, dont certains même ont optés pour la nationalité belge, profitent de ce que peut apporter une culture basée sur le progrès et l’égalité des chances que des mouvements tels que le Mrax prônent avec tant d’acharnement, mais il semblerait bien que si l’on analyse avec attention leurs discours, cette égalité des chances est principalement valable pour le sexe masculin, tandis que les jeunes femmes doivent se contenter pour seule avancée celle qui leur permettra de porter le voile, dans une société qui les stigmatisera pour cela et qui donc renforcera encore plus la communautarisation de cette même société, ce qui n’est pas souhaitable, comme l’exemple français est en train de le démontrer.

 

Qui peut encore prétendre à part quelques barbus fanatiques et leurs suiveurs lobotomisés soutenus dans nos pays occidentaux par des mouvements marginaux d’extrème-gauche et quelques intellectuels souffrant d’anti-américanisme primaire tel qu’un Michel Collon, que le voile n’est pas en total et flagrante contradiction avec l’idéal moderne d’émancipation des femmes, qui ose encore prétendre que ce voile doit être perçu comme une liberté individuelle et l’affichage de l’appartenance à une culture ?

 

Certains tel que le Mrax prétendent même que de ne pas accepter le voile, le critiquer, s’exprimer ouvertement et publiquement contre lui, est purement et simplement un acte de racisme !

 

Pourtant ce rejet du voile, symbole fondamentaliste par excellence, est également le fait de nombreux citoyens et citoyennes engagés sur le terrain : associations musulmanes, militants antifascistes, laïques, mouvements en faveur de la mixité et de l’égalité….Bref, des confusions dans des associations telles que le Mrax (voir l’interview de son président au sujet du créationnisme – éloquent !) et autres apparentées qui tenteraient de laisser supposer que le discours fondamentaliste aurait réussi à s’infiltrer dans l’action normative de certains jeunes.

voile

 

 

D’un point de vue historique et sociologique, il faut bien constater alors que le voile était et est combattu par un nombre grandissant de femmes des pays de tradition musulmane, les fondamentalistes profitant des différentes formes de souffrances sociales, de sentiments d’humiliation et de rejet, ont développés tout un arsenal d’arguments pour justifier ce voilement., en commençant par prétendre que le voile est une prescription religieuse au même titre que les cinq piliers de l’islam. Ces affirmations ont d’ailleurs été démontées par des auteurs tels que Mourad Faher ( Approche critique des représentations de l’islam contemporain) ou Leila Babès (Le voile démystifié).

 

En fait, les intégristes veulent fixer LA norme, leur norme, celle d’une communauté uniforme. En affirmant que les femmes voilées sont pudiques, respectueuses de leur foi, elles sont à prendre comme modèles en que toutes ainsi témoigneront de la force de la communauté musulmane. Le voile n’est dès lors plus seulement un symbole religieux, il devient un instrument idéologique contribuant à l’idée que tous ceux qui s’y opposent sont de faux musulmans, des apostats, des discriminateurs, de mauvais citoyens.

 

Mais qu’en est-il par exemple au Mrax de la défense de la mixité, de l’égalité hommes-femmes en droits en et devoirs, du droit à disposer de son corps, de vivre la sexualité de son choix, d’avoir des enfants quand on veut avec qui on veut, ou du soutien au combat des femmes rêvant de vivre libres, égales et….les cheveux au vent !

 

Internet pour fous ?

Internet pour tous ???

Ou

Internet pour fous ???

 

Vous vous souvenez certainement de cette action lançée par le gouvernement fédéral pour démocratiser l’accès à la Toile « Internet pour tous » de l’année dernière. Cette action prévue pour réduire la fracture numérique en Belgique prévoyait le remboursement de la TVA soit un crédit d’impôt variant de 147 à 172 euros pour les participants à l’action.

 

Quelques 30.000 belges se sont laissés séduire par la formule et sont en droit de réclamer cet avantage dans leur déclaration fiscale de 2007. Mais pour pouvoir bénéficier de cet avantage, il faut avoir lu attentivement tous les documents joints à l’ordinateur lors de la réception de celui-ci. Ils doivent en effet avoir introduit en temps et en heure une demande d’attestation, par e-mail, à une adresse mentionnée par le constructeur. Sans ce sésame, reçu par la voie postale, aucun remboursement de la TVA n’est possible. En espérant bien entendu que les acheteurs, dont une grande majorité était novice en informatique, aient déniché cette obligation parmi la multitude de brochures et documents techniques livrés avec le PC ? Qu’ils aient ensuite réussi l’installation de leur connexion, et enfin, qu’ils aient correctement introduit les données requises.

 

Mais, on peut se poser la question de savoir si certaines sociétés n’auraient pas omis de prévenir leurs clients de la nécessité de la démarche. En tous cas, l’opération Internet pour tous ayant pris fin, ceux qui aujourd’hui ne disposent pas de cette attestation sont confrontés à des indications totalement contradictoires de la part du Service Public Fédéral Finances.

 

Certains fonctionnaires prétendent que l’attestation doit impérativement comporter un numéro de série pré-imprimé, indiquant le type d’appareillage acheté. Pour d’autres, ce numéro peut être ajouté à la main par le client en cas d’oubli du vendeur (cas avérés) et pour d’autres encore il est recommandé de l’indiquer sur un simple post-it.

 

Certains fonctionnaires soulignent même au téléphone que pour bénéficier du crédit impôt, l’acheteur doit fournir la preuve qu’il a bien suivi une formation à Internet ! Ce qui est faux, bien sûr, il suffit de consulter la loi du 30 décembre 2005 pour s’en rendre compte !

 

Bref on nage dans le flou total ; mais qui va résoudre ce problème ???

 

11180004

 

Intempéries dans les fast-foods

Les syndicats planifient des raids dans l'horeca

 

 

Le conflit dans l'horeca se durcit. Les syndicats menacent de mener des raids ces prochains jours sur les implantations des chaînes de fast-foods et de restaurants qui continuent à s'opposer à des augmentations salariales pour leur personnel, écrit ce vendredi le journal flamand De Morgen.

"A partir de la semaine prochaine, nous mènerons des actions surprises. Les employeurs sont sans défense face à cela. Ils ne sauront pas où et quand nous frapperons. C'est un moyen de pression particulièrement efficace", explique Alain Detemmerman, de la centrale Horeca au syndicat socialiste ABVV-FGTB. Le syndicaliste prévient les consommateurs de se tenir à l'écart des grandes chaînes horeca ces prochains jours.

Le syndicat chrétien ACV-CSC est sur la même longueur d'onde. "Que tous ceux qui ont prévu une petite fête dans un fast-food soient prévenus!", lance Frans Dirix, de la centrale Alimentation de l'ACV.

 

mcdo

 

 

 

Spice Girls le retour . Au Secours !

Au Secours !!!

 

Les cinq filles des Spice Girls ont annoncé jeudi la reformation de leur groupe en vue d'une tournée mondiale, six ans après leur séparation.


"Ginger", "Posh", "Sporty", "Scary" et "Baby", les cinq filles des Spice Girls, ont annoncé jeudi la reformation de leur groupe en vue d'une tournée mondiale, six ans après leur séparation.


"Le pouvoir des filles est de retour, plus puissant que jamais", a écrit le groupe sur son site internet pour annoncer cette série de 11 concerts entre décembre 2007 et janvier 2008.

 

sosies spice girl eurostar

 

 

5 juillet : débat Di Rupo - De Clercq

5 juillet : Di Rupo contre De Clercq

 

Pour se faire une opinion sur les programmes et les qualités des candidats, les membres du PS sont invités par leur fédération à participer aux débats de campagne interne. Six débats sont prévus, ils sont organisés ou co-organisés par les 14 fédérations du parti.

 

Le débat qui opposera Elio Di Rupo à Jean-Pierre De Clercq organisé pour les fédérations de Charleroi et de Thuin risque d'être particulièrement animé. Il se déroulera le jeudi 5 juillet à 19h à la Maison du Peuple de Chapelle-lez-Herlaimont.

 

_29_Kroll_Soir

 

Albert II va bien mais s'inquiète....

Le Roi Albert II se porte bien, mais s'inquiète...pas sans raison d'ailleurs....

 

_28_Kroll_Soir