27/08/2008

L'Europe aime Obama

28277125_p

 

 

Ni John McCain ni Barack Obama n’apportent une réponse satisfaisante aux questions que se posent les européens sur la crise internationale, puisque le candidat républicain promet la guerre pour 100 ans en Irak ainsi qu’en Iran d’ailleurs, et le candidat démocrate, malgré une campagne aux accents humanistes prometteurs de changement, a finalement adopté des positions ultra pro-israéliennes revendiquant Jérusalem comme capitale de l’état d’Israël et il est un partisan convaincu de la guerre contre l’Afghanistan, voire comme son adversaire, contre l’Iran.

Les commentaires sont fermés.