24/06/2008

Wir haben das nicht gewusst

 

La "directive de la honte" adoptée

Le Parlement européen a adopté la semaine passée le projet de "directive retour" sur l'expulsion des étrangers, qualifiée également de "directive de la honte", qui fixe à 18 mois la durée maximale de leur placement en rétention et prévoit à leur encontre une interdiction de séjour de cinq ans dans l'UE.

Cette "directive retour", qui a fait l'objet d'un accord de compromis entre les 27 et avec le Parlement européen, est pourtant fortement contestée. Ce texte a même suscité des réactions dans les pays du Sud, avec notamment un appel solennel lancé par le président Bolivien Evo Morales ainsi que par Hugo Chavez

Une majorité de parlementaires européens sont restés sourds à ces interpellations. La directive a été adoptée par 367 voix contre 206 et 109 abstentions.

Le placement en rétention d'un étranger en instance d'expulsion devra dans tous les cas être ordonné ou contrôlé par une autorité judiciaire.

La durée de cette rétention sera de six mois maximum et pourra être prolongée de douze mois, soit 18 au total (la norme allemande) si le retour est compliqué par un manque de coopération de l'intéressé ou de son pays d'origine.

24682007

Commentaires

back to black tout ça ne m'étonne plus mais demeure tout de même très inquiétant...

Écrit par : Gregg | 25/06/2008

Les commentaires sont fermés.