12/06/2008

Et si l'Irlande disait non ?

4891

 

L'Europe a un problème majeur: elle n'arrive toujours pas à se rendre légitime aux yeux de ses citoyens. Le paradoxe irlandais en est la nouvelle illustration, qui menace de faire replonger l'Union européenne dans une crise de confiance si le "non" l'emporte au référendum qui se tient aujourd'hui même sur le minitraité européen.

L'Irlande est le seul pays parmi les 27 à être tenu, par sa constitution, de ratifier le texte par la voie référendaire et non parlementaire.

Cette hésitation des irlandais démontre bien une chose : l' Europe qu'on nous propose, celle qui autorise les poulets à la javel américains, les OGM de Monsanto(ainsi Lutgen qui est contre l'introduction des OGM en Belgique est obligé par décision européenne de les autoriser en Belgique)  et la semaine de travail à 60 heures, cette Europe qui semble ne servir qu'à une seule chose, c'est-à-dire servir les intérêts des grandes multinationales et imposer une politique néo-libérale à l'ensemble de ses membres, cette Europe là, les européens n'en veulent pas, même si nos décideurs politiques, par manque de courage ou au contraire par affinités la plébiscitent et nous obligent à l'accepter.... Combien de temps encore ?

 

Les commentaires sont fermés.