05/06/2008

Pas de néerlandais, pas de crèche

C’est une situation ubuesque. A Bruxelles, un couple hispano-britannique habitant la capitale ne peut inscrire son jeune fils de 16 mois dans une crèche flamande, faute de déclaration sur l'honneur que le néerlandais est la langue utilisée à la maison.

Le couple s'est heurté aux caprices d'une administration appelée à interpréter le fameux décret du 28 juin 2002 sur l'égalité des chances dans l'enseignement.

Tous les documents du jeune enfant, qui comprend l'espagnol, l'anglais et le néerlandais, étaient rédigés dans la langue de Vondel: acte de naissance, inscription dans la commune et carte d'identité. Mais, faute de déclaration sur l'honneur que le néerlandais est la langue utilisée à la maison, l'inscription ne peut être effective.

dyn005_small150_150_158_jpeg_38327_f3b9351a32ecdd5d393d5f70be306f2f

Le couple a déposé plainte pour discrimination, le 7 mai dernier, auprès de la Commission européenne.

Les commentaires sont fermés.