23/04/2008

Travailler plus pour gagner moins

 

51 % des travailleurs belges ont des difficultés financières et 37 % d'entre eux ne peuvent pas mettre un euro de côté.

35 % des travailleurs ont des difficultés à assurer les coûts d'éducation de leurs enfants,

37 % n'arrivent pas économiser,

25 % des actifs ne peuvent pas devenir propriétaires

18 % des Belges ne partent en vacances qu'une fois par an et ont des problèmes pour payer leurs frais de transport.

61 % des travailleurs effectuent des heures supplémentaires (en moyenne 24 heures par mois), à peine 6 % d'entre eux en font un choix personnel pour gagner plus d'argent.

34 % voient leurs heures supplémentaires non payées ou non récupérées.

20% des travailleurs arrivent tout juste à satisfaire leurs besoins primaires et ne peuvent pratiquement rien dépenser pour leurs loisirs ou vacances ou pire d'acheter un bien immobilier. C'est principalement la précarité des contrats offerts et la flexibilité à outrance, particulièrement chez les jeunes, qui favorisent cette paupérisation.

A quand les mesures promises par le gouvernement Leterme, composé rappelons le du PS, qui sont censés aider les plus démunis et les travailleurs, du CDH qui répète à l'envi qu'il est temps de s'occuper des « vrais problèmes des vrais gens » (dixit Joëlle Milquet), et du MR, qui lui s'occupe des nantis et qui eux se portent bien, merci pour eux...

Des mesures urgentes sont à prendre dans les plus brefs délais tes que pour commencer :  une baisse de la TVA sur le gaz, l'électricité et le mazout, un crédit social de 40 à 80 euros pour les bas revenus, un contrôle des prix, un blocage des loyers et l'accès à des gardes pour enfants accessibles.

IMG_070710-230037

Commentaires

Espace bien sympathique ici !!
bonne continuation !

Écrit par : JM | 24/04/2008

Les commentaires sont fermés.