06/03/2008

NPNS : incitation à la débauche

 

"Ni Putes Ni Soumises" accusé d'incitation à la débauche

Il y en a qui se disent que puisque qu'un 29 février ne tombe que tous les quatre ans, il faut le fêter dignement et de l'instituer Journée Nationale de la Connerie.  C'est ce qu'a fait Ahmed Mouhssin, conseiller communal Ecolo à Saint-Josse et coordinateur de « Vigilance musulmane », en envoyant un communiqué de presse intitulé « Ni Putes Ni Soumises incitent à la débauche des mineurs».

Ahmed Mouhssin affirmait la semaine dernière que le "Guide du respect" du comité belge "Ni Putes Ni Soumises" incite les mineurs à la débauche, étant donné que son contenu est "incomplet et désinformatif". Le conseiller communal demandait en outre l'interruption de la diffusion du livre .

« Le Guide du Respect » aborde 3 thématiques autour de la notion du respect : la sexualité, les traditions qui enferment et la violence. Il a pour vocation de briser les tabous, face notamment à un constat de dégradation des relations entre les filles et les garçons. Écrit dans un langage simple et direct, il est conçu comme un outil éducatif et pédagogique qui encourage la prise de conscience, la réflexion et l'action civique. Avant tout pratique et concret, il contient de nombreuses adresses et renseignements.

Il semblerait surtout que Ahmed Mouhssin tente de déstabiliser Ni Putes Ni Soumises et décrédibiliser l'important travail de fond que cette association effectue.

Accuser NPNS d'incitation à la débauche de mineurs sous prétexte que l'association aurait omis de parler d'un article du Code pénal très rarement appliqué aux relations sexuelles consentantes entre un-e majeur-e et un-e mineur-e est totalement ridicule.

Cette accusation prêterait à sourire si elle ne visait pas un autre objectif : miner le travail de Ni Putes Ni Soumises et, au-delà, dénoncer les initiatives qui veulent parler en toute franchise et sans tabou de l'importance d'une éducation à la vie sexuelle et affective.

decoration

Commentaires

le trou du fion (putes n'est pas moins vulgaire) ben faut dire aussi qu'avec en titre le mot putes, y a pas photo, ça fait pas trop dans le respect.
enfin, je crois que tout le monde s'en fout , les parents en premier. le porno est partout chez les mineurs (télé, web, gsm, ...) on ne censure plus rien, on se demande d'ailleurs à quoi sert le signe déconseillé aux moins de 18 ans ou 16 ans !

les jeunes ne pensent plus qu'avec le trou du cul du coup !

Écrit par : marc | 06/03/2008

Pute, putain,... Comme l'évoque Nadia Geerts, si c'est le mot "putes" qui choque, rebaptisons l'association "Ni putes ni soumises en "Ni Péripatéticiennes Ni Soumises", les initiales restent les mêmes...

Et désormais chantons en coeur :

Péripatéticienne, péripatéticienne, c'est vachement bien
Nous sommes quand même tous des Européens !

ou

Péripatéticien de camion
Péripatéticien c'est trop con
Mais qu'est-ce qu'il foutait là ?
Péripatéticien de vie d'excrément
T'as roulé dans l'herbe
Et nous tu nous plantes là...

Écrit par : Figaro | 06/03/2008

Je suis entièrement d'accord avec votre analyse et bravo pour votre site

Écrit par : FN-MONS-DUQUENNE | 07/03/2008

Les commentaires sont fermés.