12/02/2008

Pics de pollution

Les pics de pollution "tuent" environ 1.000 personnes par an auxquelles il faut ajouter 9.000 décès liés à la pollution de base.

 

Le patient qui souffre de BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) est typiquement celui qui va souffrir des conditions actuelles (concentrations de dioxyde d'azote dans l'air, concentrations de particules fines). La quantité d'air qui circule est insuffisante pour assurer l'oxygénation correcte du sang et l'évacuation du gaz carbonique. Le coeur ne sera plus capable d'assurer sa fonction correctement.

 

On estime, sur base de comparaisons internationales, que le Belge perd en moyenne 13,2 mois d'espérance de vie à cause de la pollution atmosphérique.

3304765-zoom

Les commentaires sont fermés.