06/02/2008

Blair candidat président UE

Implicitement soutenue par le président français pour accéder au futur poste de président de l'Union européenne, la candidature de Tony Blair rencontre une opposition grandissante, y compris sur internet où une pétition citoyenne contre la désignation de l'ancien Premier ministre britannique vient d'être lancée.

Accessible pour le moment dans neuf langues européennes -dont le français-, la pétition (www.stopblair.eu) estime que sa nomination à cette fonction serait "en totale contradiction avec les valeurs portées par le projet européen". Dans un bref argumentaire, les initiateurs font valoir que M. Blair a engagé, "en violation du droit international", son pays dans la guerre en Irak en utilisant "de manière systématique la manipulation de l'information et fait usage de preuves fabriquées". Ils pointent également la participation du gouvernement travailliste au programme américain "d'extraditions extraordinaires" de terroristes présumés vers des prisons secrètes, et ce en contravention des règles internationales.

Outre sa proximité avec les Etats-Unis de George W. Bush, Tony Blair est également attaqué pour son action sur la scène européenne, notamment sa ferme opposition à la Charte des droits fondamentaux dont il a exigé et obtenu qu'elle ne s'applique pas à la Grande-Bretagne.

Outre M. Blair, d'autres noms sont régulièrement cités pour la fonction, dont celui du Premier ministre démocrate-chrétien luxembourgeois Jean-Claude Juncker et celui du Premier ministre belge Guy Verhofstadt.

bush_and_blair

Les commentaires sont fermés.