24/07/2007

La Force des Gens

Je suis là depuis une semaine, c'est déjà un bon résultat.

 

Là bien sûr c’est Leterme qui parle, qui d’autre lancerait une pareille affirmation à son sujet, hummm ??? En tous cas il n'a pas osé aller jusqu'à dire qu'il s'agissait d'une bonne nouvelle.

 

Alors ça y est son premier opus « La Force des Gens » vient de paraître. On se demande d’ailleurs qui est allé lui trouver un titre pareil….. Pour le reste la note est fortement critiquée par les futurs( ?) partenaires au gouvernement et principalement par Didier Reynders qui n’y voit pas assez d’apports libéraux…Bref cette première note ne fait pas l’unanimité…n’est pas J.K. Rowlling qui veut…..

 

Tous devront localiser les nœuds, après une lecture page par page du document (notez à ce propos que Didier Reynders voit les choses autrement ), là où se logent les désaccords, « qu'ils soient de nature technique ou alors plus politique », et communiquer en permanence avec le groupe central.

 

Yves Leterme voudrait reproduire ainsi à l'échelon fédéral le modèle de négociations qui, dit-il, lui avait permis de mettre sur pied son gouvernement régional flamand en 2004.

Les groupes de travail se réuniront tous les jours entre 9 h 30 et 18 ou 19 heures. Le formateur a donné rendez-vous à la presse vendredi. Il espère boucler un premier tour de piste pour mercredi en huit.

 

Et aboutir dans quels délais ? « On verra ». En août ? Il évite encore : « Avec le climat qu'il fait dehors, je ne suis sûr de rien On verra. » Il ajoute : « En tout cas, il faut prendre le temps de faire un bon accord, complet, où chacun aura des garanties  »

Autrement dit, Yves Leterme dément l'intention que certains lui prêtaient : parvenir à un accord de gouvernement rédigé dans les grandes lignes, sans arbitrages budgétaires. Il veut maintenant un « travail de précision », dans des domaines cruciaux tels que, cite-t-il entre autres, l'augmentation des allocations sociales, la réduction de l'impôt des personnes physiques, ou encore la baisse des charges. Dans tous les domaines, l'accord de gouvernement devra être « budgétisé », assure-t-il. Loin, donc, de l'épure livrée hier à ses homologues du VLD, du MR et du CDH, très peu chiffrée, sans arbitrages.

 

L'institutionnel dans tout ça ? La négociation, nous l'avons souligné, sera l'œuvre du « groupe central », et du formateur au premier chef. On ne délègue pas dans ces cas-là Et on part de rien, ou de pas-grand-chose si l'on s'en tient aux chapitres de la note du formateur consacrés expressément à cette matière : régler BHV à la rentrée, via un projet de loi ; rechercher des majorités spéciales des 2/3 au parlement pour le reste, à l'horizon de janvier 2009 Voilà tout.

Gare, quand même, aux vices cachés : le document soumis par le formateur fourmille d'accents communautaires (lire en page 3), d'intrusion des Régions et Communautés dans une série de domaines socio-économiques nouveaux, où il faudrait « responsabiliser » davantage, selon Yves Leterme. On connaît la musique.

_24_Kroll

 

Les commentaires sont fermés.