21/07/2007

Te Deum du 21 juillet

Les Etats modernes, pour non confessionnels qu'ils se proclament, n'admettent ni l'agnosticisme ni l'athéisme en sachant qu'une religion, quelle qu'elle soit, est toujours bonne pour ses sujets.
En effet, une société d'agnostique est moins manipulable qu'une nation confessionnelle. La science n'aliène pas; en revanche, une religion, quelle qu'elle soit aliène toujours."

(Antonio Lopez Campillo & Juan Ignacio Ferreras)

 

052413

 

Commentaires

Bien le bonjour .

Écrit par : biglodion | 22/07/2007

raz le bol des raleurs Bien lu le post.
Nous avons chacun droit à nos opinions et je respecte les votres. Mais mon estime ira toujours envers les gens qui assument leurs choix et vive en construisant autre chose plutot qu'en détruisant ce qui existe.

Res Non Verba, faites vos valises, trouvez un vrai etat moderne non confessionnel qui se respecte et épanouissez vous y heureux.

Quant à moi, je suis tres bien ici, et j'attends que le respecte ma Liberté, celle de vivre en Belgique en toute connaissance de cause.

Écrit par : Bertrand | 23/07/2007

La religion n'est pas aliénante Le jugement que vous rapportez sur la religion est l'argument habituel des partisans d'une société isolant les gens dans les illusions de l'individualisme. C'est le privilège de l'Europe occidentale et de l'Amérique du Nord.
La lecture des dépêches de l'agence Zenit permet d'apprécier toute la dimension libératrice de la religion pour tous ceux qui souffrent et n'ont pas la chance de vivre chez nous (où tout le monde n'est pas dans une situation leur permettant de mépriser le secours de la foi).
Il y a une incohérence sur votre blog. Le drapeau tibétain symbolise la liberté religieuse (c'est la revendication du Dalaï Lama) est en contradiction avec votre post critiquant la religion (parce que le gouvernement chinois craint justement la force émancipatrice de la religion).
Vous avez raison de militer pour les droits de l'homme. La liberté religieuse est un droit fondamental.
Bien à vous,

Écrit par : Annie | 07/07/2008

A Annie, Bertrand,.... Au plan individuel, les croyants ne peuvent percevoir les aspects négatifs de la religion. C'est le syndrome du homard qui est cuit vivant. On le place dans l'eau froide et on élève progressivement la température jusqu'à ébullition. Le homard est engourdi puis cuit sans s'en rendre compte. On peut appeler cela aussi le conditionnement en en d’autres termes, l’aliénation. Il n'y a que ceux qui se sont détachés des religions après l'avoir vécu ou non de l'intérieur, qui peuvent ressentir, a posteriori, le caractère néfaste des religions pour l'individu : l'étouffement, l'aliénation, la soumission, la résignation, la léthargie intellectuelle….

Au niveau collectif, il n'y a qu'à regarder autour soi et dans les livres d'histoire : guerres de religions, inquisition, fanatisme, intolérance, misogynie, frein au progrès, confiscation du pouvoir politique…
Le monothéisme, par sa conception même d'un Dieu unique, porte en lui le germe de l'intolérance. "Le bon (c'est-à-dire le vrai) Dieu, c'est le mien". Tout est dit. Comme dans l'économie de marché, la pire des choses, c'est le monopole d'une religion, à un endroit donné.
A cela, peuvent se rajouter d'autres caractéristiques, propres à chaque religion, qui ne font qu'en accroître le caractère dangereux :
Un peuple élu sur un territoire réservé (Judaïsme)
Universalité (christianisme) qui conduit à évangéliser ceux qui n'ont rien demandé
Les Etats religieux (islam).
Bref l’aliénation religieuse est la source de toutes les autres aliénations et c’est pour cela qu’elle doit être combattue….

Écrit par : Figaro | 07/07/2008

ça me fait penser au PS... qui devient une religion monothéiste.
Quoi? c'est pas la même chose peut-être???

Écrit par : Gregg | 09/07/2008

plus sérieusement Annie, Bertrand, je pense que vous ne comprenez pas vraiment la citation énoncée par Figaro.
Personnellement, je pense aussi que la religion est une forme d'aliénation mentale, si pas LA meilleure forme d'aliénation mentale.
Cependant, je trouverait anormal qu'on empêche des gens de croire en dieu(x). chacun fait ce qu'il veut avec sa spiritualité...
mais par contre je trouve indécent que des états, des gouvernements, des présidents ou que sais je encore, utilisent la religion pour imposer leurs points de vue.
Pour rappel, Franco avait formé un parlement gangréné par l'opus dei, sachant les ibères très calotins. Donc, tout ce qui sortait du gouvernement d'état était accepté par la population.
Chez nous, un truc qui m'ennuie fortement c'est la subsidiation des cultes. En France, chacun tire son plan pour entretenir les églises, mosquées, temples, synagogues et autres maisons du bonheur, ainsi que pour payer ce qu'on appelle les "ministres" du culte.
Actuellement, des voix noires et brunes s'insurgent parce qu'on va construire une mosquée ici ou là...feraient-ils tant de foin si il s'agissait d'une église? je ne le pense pas...
Séparons l'église (au sens large) de l'état, c'est ce qu'il y a de mieux à faire.
Contrairement à ce qu'on croit, notre pays (et bien d'autres...) vit encore sous le joug de la religion.
ite missa est.

Écrit par : Gregg | 09/07/2008

Les commentaires sont fermés.