16/07/2007

Iran : sévèrité accrue pour le voile

La police iranienne plus sévère envers les femmes mal voilées

 

La police iranienne va renforcer la campagne contre les femmes mal voilées, et a averti de nouveau celles qui ne respectent pas la loi, selon le chef de la police de Téhéran Ahmad Reza Radan, cité dimanche par la presse. Au début de cette campagne en avril, des milliers de femmes ont reçu des avertissements et des centaines d'autres ont été interpellées pour non respect du code vestimentaire.

"A partir du 23 juillet, le nombre de policiers chargés de faire respecter le voile islamique va doubler. Nous allons multiplier les patrouilles dans les rues et les parcs", a déclaré M. Radan. Il a ajouté que la police allait dans un premier temps donner un avertissement verbal à celles qui ne respectent pas la loi et si cela est nécessaire, les emmènera dans les centres chargés de "conseiller" les jeunes filles et les femmes ne respectant pas le voile islamique. "Si elles ne changent pas de comportement, alors elles seront remises à la justice", a-t-il ajouté.

Les femmes, quelles soient Iraniennes ou étrangères, doivent respecter le voile islamique depuis la révolution islamique de 1979. Mais ces dernières années, on a assisté à un relâchement des moeurs, notamment dans le port du voile. Depuis son lancement en avril, la campagne n'a pas donné les effets escomptés, même si elle était plus sévère que les années précédentes.

Le chef de la police de Téhéran a également affirmé que les policiers allaient agir contre les magasins qui vendent des "manteaux et des vêtements inappropriés". "Ces derniers jours, nous avons constaté que des jeunes portaient des vêtements réellement inappropriés mais nous avons découvert que certains magasins vendaient ces vêtements", a ajouté M. Radan. "Nous avons fermé ces magasins et remis leurs propriétaires aux mains de la justice", a-t-il ajouté
.

 

prison_voile_islam

 

Les commentaires sont fermés.