13/07/2007

Mons : développement durable

Le développement durable au coeur des choix politiques à Mons

 

Le conseil communal de Mons a validé lundi dernier la constitution d'un conseil participatif de développement durable, une plate-forme de réflexion chargée de formuler des recommandations et de fournir des pistes de travail "pour amener la commune à intégrer dans sa gestion quotidienne des pratiques favorables à un environnement durable", précise un communiqué de la Ville.

La création de ce conseil participatif s'inscrit dans la lignée des débats, lors de la campagne communale, entre les partis démocratiques montois et les participants à l'opération "Ca passe par ma commune", un panel de dix associations actives dans le développement durable (Max Havelaar, Nature et Progrès, Oxfam-Magasins du monde, Inter-Environnement, etc). "Le PS s'était engagé à poursuivre le dialogue après les élections", rappelle Anne Sophie Charle, chef de cabinet du bourgmestre.

Prévue pour fin août, la première séance du conseil réunira des représentants de ces associations, mais aussi du conseil communal, du collège (la bourgmestre f.f. Catherine Houdart) et de l'administration (le secrétaire communal). "Nous avons prévu d'élargir la réflexion aux associations montoises qui le désirent. Un appel à candidatures sera lancé dans les prochaines semaines", précise Mme Charle. "Il est essentiel également que les citoyens puissent nous interpeller selon des modalités à définir", conclut le chef de cabinet.

Sans doute divisés en plusieurs commissions thématiques, les travaux du conseil devraient s'inspirer de la méthodologie suivie par l'Agenda 21 local, un programme communal de développement durable lancé dans le sillage de la conférence de Rio de 1992

 

moul8nov-042128

Les commentaires sont fermés.