05/07/2007

Orange bleue pressée(très)

 

REYNDERS PRESSE L’ ORANGE BLEUE AVANT DE VOUS PRESSER...

mai2407_01

 

Développer, rassembler, protéger: tels sont les grands axes du rapport de Didier Reynders au Chef de l'Etat. Le Roi ne tardera pas à lui désigner un sucesseur. Qui ? Le CD&V hésite toujours mais le nom de Jean-Luc Dehaene est le plus cité.

 

Didier Reynders, qui avait été chargé par le Roi, au surlendemain du scrutin du 10 juin, d'une mission d'information, a déposé, ce mercredi à 14 heures, son rapport définitif entre les mains du chef de l'Etat. L'informateur quitte la scène (BON DEBARRAS). Après délibération du jury et de l'avis général...le résultat n'est pas fameux pour ne pas dire inintéressant : 0/10, tout est à recommencer !!!

 

Un rapport de près de 200 pages, basé sur les innombrables colloques, rencontres, tables rondes qu'il a organisés pendant les 22 jours de sa mission.

Ce texte, divisé en 8 chapitres, s'articule autour de trois grands axes : développer, rassembler, protéger.

 

Le rapport est précis sur l'état budgétaire, économique et financier "de la Maison Belgique". On savait déjà que la croissance, pour 2006, serait plus forte que prévu (2,5 voire 2,7 pc et 2,2 pc pour 2008), que les créations d'emplois seraient évaluées à 60000 en 2007 et 55000 en 2008.

 

Budget: léger déficit

Mais, élément nouveau, il y aurait un problème budgétaire, mais pas de l'ampleur que certains avaient annoncée, toutefois : si l'on tient compte des mesures décidées et exécutées, le déficit serait de 0,1 pc pour 2007 alors que l'objectif était un boni de 0,3 pc. Pourquoi ? Certaines mesures décidées n'ont pas été exécutées. Il appartiendra au prochain gouvernement de confirmer ou pas ces mesures. Or elles furent violemment contestées par les partis qui étaient hier dans l'opposition (CD & V et CDH) et qui seront peut-être demain dans la majorité : il s'agit de la vente de bâtiments (600 millions d'euros), la reprise de certains fonds de pension (500 millions d'euros) et la titrisation des dettes fiscales de l'Etat (on confie à un organisme le soin de récupérer les dettes que l'Etat a cédées pour un montant forfaitaire, ici 150 millions d'euros). Si le prochain gouvernement ne reprend ces mesures, c'est près d'1,5 milliard qu'il faudra récupérer par d'autres moyens. Pour 2008, le déficit serait de 0,2 pc : l'objectif était un boni de +0,5 pc.

Le rapport rappelle encore... le résultat précis des élections du 10 juin, de manière à éviter les interprétations divergentes.(Juste histoire de dire "Akeu c'est moi qui les a gagné les élections...Z'avez vu les socialistes ? )

 Il établit aussi une synthèse des programmes des partis et leur souhait en matière institutionnelle: pas demandeurs mais ouverts au dialogue, côté francophone; toujours demandeurs de voir réaliser les 5 résolutions de leur Parlement, pour les Flamands.

Au volet institutionnel, Didier Reynders, rappelle la déclaration de révision de la Constitution, les possibles collaborations plus poussées entre entités, la liste des compétences qui pourraient être plus homogènes ou plus cohérentes et les options de découpage des circonscriptions électorales en vue des élections (avec la délicate question de Bruxelles-Hal-Vilvorde).

La suite ? Le Roi devrait désigner, sans tarder, un successeur : le nom le plus souvent cité est Jean-Luc Dehaene, qui préparerait le terrain pour Yves Leterme, futur Premier ministre.

 

Ben tiens, 1 mois de boulot pour faire un rapport composé de copier-coller des différents programmes des partis...pas génial Didi...allez...ce sera pour la prochaine fois...en fait, non...surtout ne fais plus rien...t'en as déjà fais assez comme ça ! Allez zou, casse-toi !!!

marre

 

Les commentaires sont fermés.