03/07/2007

Charleroi contre Arena

Charleroi contre Arena

 

On a pu le lire et l’entendre à souhait, la raison de la reconduction d’une tripartite classique excluant les écolos a été motivée par les conditions « inacceptables » posées par ces derniers à une éventuelle participation. Vraiment ? Pas si sûr…

 

Si l’« Informateur » PS-ULB Paul Magnette a cessé les (bonnes) discussions avec les Verts et précipité l’avènement du trio PS-MR-cdH, c’est surtout parce que les libéraux ont menacé de remettre en question leur participation à la tête de Binche en cas d’exclusion carolo.

 

Pour rappel, après la victoire des socialistes dissidents de la liste Union du bourgmestre sortant André Navez dans la cité des gilles, le MR avait fait pression sur une élue de cette liste (par ailleurs assistante de la députée MR Florine Pary-Mille) pour qu’elle revienne au bercail réformateur, offrant ainsi aux socialistes « officiels » de Maria Arena la majorité PS-MR. Un marchandage de plus et encore des choses qu'on essaie de cacher...on se demande bien pourquoi d'ailleurs.....

 

chastel

 

Reynders termine son one man show

"Allô, Didier ? C'est Nicolas. Bravo !"

 

Réconfort présidentiel pour Didier Reynders qui a présente ce lundi son rapport oral.
Yves Leterme devrait lui succéder en tant que formateur. Reste le CDH...

 

Le sacre ! En plein déjeuner, alors qu'il était, dans sa campagne de Hesbaye, occupé à peaufiner son rapport d'informateur, Didier Reynders a reçu un appel du "Centre de crise de l'Elysée". Ciel, la menace terroriste est-elle en train de gagner l'Europe entière ? Non, tout simplement le président français, Nicolas Sarkozy, ne parvenait pas à joindre Didier Reynders sur son portable pour le féliciter. Le Belge a quand même dû expliquer à son interlocuteur que cette mission ne le prédestinait pas automatiquement à être Premier ministre. C'est un peu plus compliqué. Mais ça fait toujours plaisir.

r9

 

Leterme attend

 

Retour sur terre. Après avoir présenté, ce lundi matin, le rapport oral de sa mission au Roi, Didier Reynders aura encore un contact avec Yves Leterme. Après un ultime toilettage, le texte écrit du rapport sera déposé mercredi (demain  fin de matinée).

C'est au Palais - la convalescence du Roi, est dit-on, parfaite - qu'il devrait poursuivre ses consultations et désigner le successeur de Didier Reynders. Ce qui devrait clore la série de représentations du Reynders One Man Show.

an22

 

Quel successeur ? Bonne question. Aux dernières nouvelles - mais cela fluctue de jour en jour - Yves Leterme pourrait reprendre le flambeau en fin de semaine. C'est en fait le Roi, qui, mercredi et jeudi, pourrait entreprendre les consultations avec les présidents de parti non pas pour déminer le dossier institutionnel, mais pour voir si un formateur peut, sans tarder, se mettre à l'ouvrage. Car le recours à un Jean-Luc Dehaene "médiateur" ne fait plus l'unanimité, tant à l'intérieur de son propre parti que chez les francophones.

 

Pour éviter d'apparaître comme le simple notaire d'un gouvernement qu'il n'aurait pas négocié, Yves Leterme, pourrait donc entrer en piste et entamer la phase concrète de négociation du gouvernement fédéral. Pour le CD & V, il est symboliquement important d'être "aux commandes" à l'occasion de la fête flamande, le 11 juillet prochain.

 

Le CDH toujours réticent

 

Négocier avec quoi et avec qui ? Quoi, un gouvernement orange bleu. Avec qui ? Curieusement, il y a pour l'instant "trois partis et demi" qui sont prêts à entrer d'emblée dans la négociation d'un gouvernement. La présidente du CDH, Joëlle Milquet, qui subit pourtant d'importantes pressions internes, semble aller à cette négociation avec des pieds de plomb. Elle a posé trois préalables (un audit budgétaire, la garantie de bonne gouvernance et une concertation intrafrancophone préalable) qui ne semblent pas poser de problème à ses partenaires. Elle a aussi proposé d'inviter les Ecolos. Là, il y a des réticences, tant chez les partenaires que... chez les verts.

 

Or, l'absence éventuelle du CDH dans la prochaine majorité (à supposer qu'il soit remplacé par Ecolo) poserait un gros problème au CD & V qui ne serait peut-être plus en mesure de réclamer le poste de Premier ministre. La famille libérale serait, en effet, la seule complète. Mais bon, on n'en est pas encore là. L'hypothèse la plus probable demeure un gouvernement orange bleu. Quand ? Une chose à la fois.

RWDM : Traite des êtres humains ?

Le manager du RWDM Philippe Meurisse en prison

 

rwdmLe manager du RWDM, Philippe Meurisse, a été inculpé et placé sous mandat d'arrêt par le parquet de Bruxelles pour traite des êtres humains et exploitation de travailleurs clandestins. Il a été incarcéré à la prison de Forest. L'homme risque de 5 à 10 ans de prison. L'enquête avait débuté il y a plus d'un mois à la suite, notamment, de plaintes de joueurs qui ont quitté le club bruxellois. Georges Heylens, qui n'est "pour le moment pas impliqué", a appris la nouvelle lundi à son retour de vacances.

L'ancien entraîneur du club molenbeekois estime que M. Meurisse doit assumer ses erreurs. "Je n'avais aucune vision des contrats que Philippe Meurisse faisait signer aux joueurs. J'ai réalisé au moment de mon départ le peu de sérieux de ce club", dit-il. Une autre personne, Albert Hopmans, a déjà été entendue dans le cadre de cette affaire. "A mes yeux, Philippe Stockaert doit également être poursuivi. Il est le principal responsable de ces magouilles au sein du club", accuse M. Hopmans, estimant que cette affaire "en éclaboussera d'autres".

Beaumont : Charleroi bis ???

Parfum de scandale à Beaumont

Deux conseillers communaux de l'opposition à Beaumont ont déposé une plainte pour des faits similaires à ce qui a déjà été vu à Charleroi : des procès-verbaux de collèges communaux auraient notamment été rédigés sur des feuilles volantes. Les conseillers auraient aussi retrouvé des factures sans bons de commande, des bons de commande établis après l'achat ou modifiés alors qu'ils sont normalement clôturés.

 

« En 2006, la Ville a distribué 85.000 euros de subsides sans justificatif », affirment-ils.

09:32 Écrit par Figaro dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actu, societe, ps, mr, cdh, ecolo, actualite, belgique, beaumont, info |  Facebook |

28/06/2007

Réouverture du Parlement. Choquant ?

Cent cinquante députés et quarante sénateurs élus directs prêtent serment aujourd'hui, au Parlement. Mais le gouvernement n'est pas encore formé, et plusieur élus, ministres régionaux ou communautaires, démissionneront ensuite. Classique et choquant...

Les institutions belges ont le tournis, en cette fin de semaine.

 

Les nouveaux députés et sénateurs sont installés, ce jeudi, alors que le gouvernement n'est pas formé.

L'exécutif Verhofstadt II, libéral-socialiste et démissionnaire, ne reflète pas le nouveau rapport de force politique dicté par l'électeur, le 10 juin, et qui se traduira au Parlement dès aujourd'hui. La situation est toutefois classique, après un scrutin législatif.

 

Ce qui peut apparaît plus insolite, mais qui est également (hélas ?) courant, c'est que plusieurs ministres régionaux et communautaires, élus le 11 juin, vont démissionner pour aller prêter serment à la Chambre. Quelques heures plus tard, ils céderont leur mandat fédéral à leur suppléant, et regagneront leur exécutif régional et/ou communautaire pour deux ans, jusqu'aux régionales de 2009. Il en ira ainsi, côté PS, du ministre-président Elio Di Rupo, des ministres Michel Daerden, Claude Eerdekens et Marie Arena, et des CDH André Antoine, Marie-Dominique Simonet et Catherine Fonck.

À Bruxelles, contrairement à ses homologues wallon et francophone, le ministre-président PS, Charles Picqué, ne prêtera pas serment à la Chambre. « Je ne veux pas entraîner la chute du gouvernement bruxellois en démissionnant, même provisoirement. Je veux donner un signal clair pour la stabilité des institutions... » Le ministre CDH, Benoît Cerexhe, par contre, tiendra son mandat de député « en réserve », au cas où, en 2009...

 

Les ministres fédéraux PS Laurette Onkelinx, André Flahaut, Rudy Demotte et Christian Dupont et MR Didier Reynders, Sabine Laruelle et Armand De Decker prêteront serment. Une loi de 1931 les autorise à être « ministre-député » ou « ministre-sénateur » jusqu'à ce que le Roi ait accepté définitivement la démission du gouvernement et que le nouveau prendra le relais.

 

Poussez-pas...y en aura bien pour tout le monde...enfin presque...

 

20061201-fig000000144-18315-3

 

26/06/2007

Ils l'on dit et ils auraient pu...

Ils l'ont dit....

 

Louis Tobback (SPA) : « L’électeur a massivement choisi l’orange bleue. C’est tellement clair qu’on aurait pu désigner le concierge du Palais comme informateur… »

 

José Happart (PS) : « Il va sans dire que si Elio devait quitter l’Elysette, le seul habiliter à le remplacer serait Michel Daerden ! »

 

Pierre Verjans (politologue ULg) expliquant que la droite européenne a intégré des préoccupations sociales : » Personne n’aime enjamber des vagabonds pour aller travailler. »

 

Ils auraient pu le dire....

 

parents leterme-02

 

 

pilip et mathilde-01

 

NVA veut la fermeté sur la réforme

La N-VA engage le CD&V à la fermeté sur la réforme de l'Etat

Bart De Wever, le Président de la N-VA, a prévenu le MR et Reynders  qu'il ne comptait pas abandonner quelconque réforme.

 

"Pas question de mettre la réforme de l'Etat entre parenthèses", affirme Bart De Wever, le président de la N-VA, rappelant qu'"il y a un accord au sein du cartel CD&V/N-VA pour avancer dans une réforme de l'Etat et nous allons nous y tenir".

"Nous avons besoin de pas importants (en ce sens, ndlr). C'est une condition sine qua non pour entrer dans le prochain gouvernement", dit encore le président de la N-VA qui n'est pas opposé à l'idée de l'entrée en service d'un duo de "démineurs communautaires", écrit La Libre Belgique.

 

cd nva-01